Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Subventions illégales : Boeing attaque à nouveau Bruxelles


Nouveau rebondissement dans l’affaire des subventions illégales de Boeing et Airbus. Les USA ont déclaré le 30 mars 2012 que les Etats européens n'avaient pas mis un terme au subventionnement illégal d'Airbus comme une décision de l’OMC le demandait. Ils ont donc indiqué qu’ils comptaient à nouveau attaquer Bruxelles devant l'organisation internationale à Genève.



Boeing
Boeing
Les affaires autour des subventions accordées aux deux avionneurs Airbus et Boeing par leur gouvernement respectif connaissent autant de rebondissements que ces soap opéras dont les Américains ont le secret. Au dernier épisode, on avait quitté les deux constructeurs satisfaits par le jugement en appel des subventions reçus par Boeing, mais les États-Unis ne sont pas calmés pour autant. Ils ont annoncé le 30 mars 2012 qu’ils allaient à nouveau poursuivre Bruxelles devant l'Organisation mondiale du commerce. Ils assurent que l’Europe n’a pas cessé le versement des subventions illégales à son constructeur d’avions.
Ron Kirk, le représentant américain au Commerce extérieur, a ainsi demandé à l’OMC la création d’un «groupe spécial sur la mise en conformité» pour vérifier que l’Union Européenne suive bien la décision de l'institution de Genève de 2011 concernant les aides illégales versées à Airbus.
Bruxelles a nié ces accusations par l’intermédiaire du porte-parole du commissaire européen chargé du Commerce, John Clancy. «Nous regrettons que les États-Unis aient choisi de franchir ce pas, dans la mesure où l'UE a notifié qu'elle se conformait à ses obligations commerciales dans l'ensemble de mesures prises à la fin 2011. Il reste aux États-Unis à faire la même chose dans le dossier Boeing».