Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 15 Décembre 2011

Surcharges carburant : le Québec autorise le premier recours collectif contre British Airways et Virgin



Faut-il voir dans cette action collective la toute première menée contre les transporteurs aériens qui imposent des surcharges carburant sans être à même de les justifier à leurs clients ? Au Québec, la Cour supérieure a autorisé un recours collectif contre British Airways et Virgin, toutes deux accusées d'avoir fait gonfler artificiellement le prix des billets en imposant cette fameuse surcharge.



Les associations de consommateurs québécois font remarquer que Virgin Atlantique aurait ajouté cette surcharge carburant au prix de ses billets sans prévenir le consommateur au moment de l'achat en ligne, car le surcoût n'apparaissait que sur la page récapitulant le prix total du billet. Pour l'association Option Consommateurs qui est à la pointe de ce combat, le litige remonte à 2004 lorsque British Airways et Virgin Atlantique ont introduit cette surcharge dont le montant perçu aurait été encaissé directement en plus du prix du billet d'avion et ce, sans passer par un organisme fédéral pour la perception de ce surcoût. L'association accuse également les deux transporteurs britanniques d'une entente commerciale en raison de la proximité tarifaire de la surcharge imposée.
Parallèlement à cette action, plusieurs associations allemandes de consommateurs voudraient se saisir de la récente augmentation de la surcharge carburant imposée par Lufthansa alors que le prix même du pétrole est à la baisse ces dernières semaines et que l'OPEP vient d'annoncer une hausse de la production. En France, si plusieurs députés se sont intéressés au sujet, aucun d'entre eux n'a souhaité demander d'explications plus précises aux compagnies aériennes. A ce jour la seule explication fournie consiste à évoquer la date d'achat et de couverture des achats carburant, très souvent éloignée des cours du pétrole au jour le jour.