Swiss veut baser « une compagnie dans la compagnie » à Genève

Swiss veut reprendre des parts de marché à EasyJet sur l’aéroport de Genève Cointrin. Pour y parvenir, la compagnie a repensé son organisation sur les pistes. Le nouveau directeur de l'entité genevoise, Lorenzo Stoll a expliqué le projet au journal "Le Temps" le 22 octobre 2013.

Swiss veut reprendre du terrain sur Genève. Pour cela, elle «a voulu créer à Genève une compagnie dans la compagnie. Une sorte de spin-off, sans toutefois changer le profil de la marque», explique le nouveau directeur romand de la compagnie au journal Le Temps. L’entreprise a ainsi repensé ses prix afin que les tarifs concurrencent ceux des low-cost. Contrairement au hub de Zurich tourné vers l’intercontinental, le tarmac de Genève va privilégier le trafic point à point en Europe. Le transporteur espère ainsi détenir 20 % des parts de marché d’ici 2015/2016, soit 5 % de plus qu’actuellement. Mais le directeur en place depuis le 1er octobre assure «à aucun moment Swiss ne deviendra une compagnie low cost». Elle recrute actuellement pour soutenir l’activité de l’installation. 150 personnes vont venir renforcer les rangs des 90 salariés présents et des 80 pilotes attendus.