Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 9 Mars 2017

TGV : la SNCF veut clarifier son offre



Les offres ne sont pas encore calées, les arbitrages ne sont pas faits mais une chose est certaine, l’offre tarifaire des TGV va évoluer d’ici la fin de l’année.



La réflexion de la SNCF est engagée pour une clarification des prix
La réflexion de la SNCF est engagée pour une clarification des prix
C’est une info qui court depuis quelques mois et que confirme une enquête des Echos publiée ce jeudi, la réforme des prix du TGV est sur les rails. Pas de révolution mais en pleine concurrence avec l’aérien et le co-voiturage, il faut inverser la tendance de l’image selon laquelle le train, c’est cher. D’où le projet TGVMax.

Par ailleurs et après la fin des IDTGV, il s’agit de clarifier la donne car de trop nombreux clients ne s’y retrouvent pas, à commencer par les pros, trop souvent tentés par le best buy selon la compagnie ferroviaire. Jusqu’ici le principe reposait sur un axiome simple : "Plus on réserve à l'avance, moins c'est cher". Mais Les Echos confirment qu’en faisant "plusieurs entorses" à ce principe, le client ne s’y est pas retrouvé. Le journal affirme que l’offre Ouigo devrait "connaître un coup d'accélérateur". Bordeaux et Strasbourg seraient "au nombre des nouvelles destinations cette année".

En outre l'offre TGV classique devrait continuer elle aussi à augmenter son offre de petits prix. Bémol, selon Les Echos, "La clientèle affaires, la plus contributive, ne devrait pas être concernée, et la direction veillera sans doute à ce que les professionnels se déportent le moins possible, pour des raisons de coût, sur les billets ciblés loisirs, en durcissant par exemple les possibilités d'échange et de remboursement sur les petits prix". Toujours la même problématique: comment détecter qu'un voyageur est là à titre personnel ou pour son entreprise ?...

L'idée vient peut être de La Lettre du Cheminot qui, à l'occasion d'un article sur le "Bad Buzz" de la suppression de l'IDTGVMax, suggère: "Le service marketing de la SNCF serait peut-être bien inspiré de réfléchir à une offre dédiée pour les titulaires de la nouvelle « Happy Card » TGVMax quand ils auront dépassé les 27 printemps". Un TGV illimité à tarif tenu, utilisable par le voyageur d'affaires.