Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 16 Avril 2013

TGV, une sensible baisse des ventes en ce début d'année 2013



Bien sur, il y a eu les intempéries qui freinent sensiblement les voyages mais surtout la crise économique dont les effets se font sentir sur le trafic TGV de la SNCF. Selon Les Echos, la baisse des ventes sur le segment grande vitesse est forte sur les deux premiers mois de l'année : - 4,4% comparés à la même période de 2012.



TGV, une sensible baisse des ventes en ce début d'année 2013
Contactée, la SNCF n'a pas souhaité confirmer les informations des Echos. Selon nos sources, mars ne serait pas meilleur et les projections réalisées sur le premier semestre démontrent un réel ralentissement des ventes. Si le marché des loisirs semblent se stabiliser - Ouigo est un vrai succès - celui des déplacements professionnels ralentit sous les effets d'une économie chancelante.
Mais au delà, ce sont les habitudes de voyage qui changent. Fin 2012, la baisse de la clientèle professionnelle oscillait entre 0,5 et 1%. Elle serait plus forte aujourd'hui avec un passage sensible de la première classe à la seconde, y compris pour les trajets de 3 heures et plus. "Nous avons toujours un souci sur la lisibilité tarifaire des offres et la qualité des services de la SNCF", explique un cadre de l'entreprise ferroviaire. Et de préciser que tous les services "pro" ne sont pas à la hauteur, "les salons installés en gare sont souvent bondés et pas toujours confortables". Mais difficile d'imaginer que les entreprises puissent se passer du train, premier moyen de transport en France. Ce qui est certain, c'est qu'au delà de trois heures, le low cost aérien devient un sérieux concurrent. Nice ou Toulouse sont des exemples concrets. Coup de mou passager ou réelle tendance, il faudra attendre la fin juin et les résultats des premiers 6 mois pour le vérifier.