Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Tarifs hôteliers : Paris frôle les 200 € la nuit


Alors que le prix du baril de pétrole commence à se tasser, les voyageurs d’affaires voient un autre pôle de dépenses grimper : les tarifs hôteliers. En mai, le prix moyen de la chambre double standard a encore augmenté dans la plupart des métropoles européennes. Selon le trivago Hotel Price Index (tHPI), baromètre des tarifs hôteliers en ligne publié par Trivago, à Paris, la nuitée moyenne s’approche de la barre symbolique des 200 euros, largement franchie par Londres.



Tarifs hôteliers : Paris frôle les 200 € la nuit
Depuis quatre mois, le prix moyen de la nuit à l’hôtel ne cesse d’augmenter à Paris. De 156 euros en février, il est passé à 166 euros en mars, puis 181 euros en avril, et enfin 194 euros ce mois-ci. En quatre mois, le prix a donc progressé en moyenne de 24 %. La capitale française n’est pas un cas isolé : elle suit la tendance générale de l’augmentation des prix des nuitées dans l’ensemble des grandes métropoles européennes.

Une tendance générale à la hausse
Les voyageurs d’affaires en déplacement sur la capitale britannique en mai vont devoir augmenter leur budget ou faire des concessions sur d’autres postes. En effet, à Londres, le tarif moyen est en constante augmentation depuis janvier. Entre le début de l’année et mai, il a augmenté de 31 %, pour atteindre 212 euros. A Rome et Barcelone également, le prix moyen de la nuit croît fortement à l’approche de l’été, pour atteindre respectivement 171 et 159 euros.

Comparaison avec mai 2011
En comparaison avec l’année dernière, Londres et Paris affichent respectivement des tarifs en augmentation de 11 % et de 8 %. Au contraire, les tarifs chutent en un an à Athènes et à Bruxelles, de 16 % dans la capitale grecque et de 12 % dans la capitale belge. Séjourner à Berlin ou à Vienne en mai coûte également moins cher que l’an dernier à la même période : le tarif moyen y diminue de 5 %.

Top 5 du mois de mai
Pas beaucoup de changements dans le Top 5 des villes européennes aux nuits les plus chères par rapport à avril. Genève (271 €) qui partageait le mois dernier sa première place avec Venise (261 €) l’a distancée ce mois-ci. Les troisième et quatrième places sont toujours occupées par Londres et Paris. Par contre, 11e en avril, Stockholm (192 €) occupe maintenant la cinquième marche de ce podium peu agréable pour le porte-monnaie.