Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Taxe carbone : l'Allemagne, l'Espagne, la France et le Royaume-Uni réclament une solution mondiale


La taxe carbone avait quitté le devant de la scène aéronautique pendant l’été. Mais la problématique revient à l'occasion du salon aéronautique de Berlin qui se tiendra jusqu’au 16 septembre. Soutenant Airbus qui avait dénoncé la charge européenne - en vigueur depuis le 1er janvier 2012 - l’Allemagne, l'Espagne, la France et le Royaume-Uni ont réclamé une solution mondiale.



Taxe carbone : l'Allemagne, l'Espagne, la France et le Royaume-Uni réclament une solution mondiale
Au terme d’une rencontre réunissant les secrétaires d'Etat et ministres lors du salon aéronautique de Berlin, Peter Hintze, secrétaire d'Etat allemand en charge de l'aérien, a expliqué «Nous avons l'impression d'être discriminés par le règlement européen. Nous avons décidé de nous engager pour une solution mondiale». Pas opposés à une taxation sur les émissions de gaz à effet de serre de l’aérien, ils reprennent donc à leur compte les recommandations des acteurs internationaux de l’aéronautique comme IATA et l’OACI. C’est d’ailleurs cette organisation que cite Frédéric Cuvillier, ministre français des Transports. «Nous privilégions un accord dans le cadre de l'OACI et nous souhaitons que toute initiative soit prise pour qu'une solution puisse être trouvée dans ce cadre». Les quatre pays espèrent qu’elle soit trouvée avant la réunion de l’OACI en octobre 2013.