Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Taxe de 3€ sur les billets d’avion wallons : Ryanair menace de réduire ses vols à Charleroi


Le gouvernement régional wallon veut mettre en place une taxe de 3 euros sur les billets d’avion dans les aéroports de cette région belge. Ryanair n’approuve pas ce projet et menace d’ores et déjà de réduire son trafic sur la plate-forme de Charleroi, si la taxe est appliquée.



Taxe de 3€ sur les billets d’avion wallons : Ryanair menace de réduire ses vols à Charleroi
Avec cette taxe de 3 euros sur les billets d’avion dans les aéroports wallons, le gouvernement régional compte obtenir 20 millions d’euros en 2014. Mais Ryanair ne voit pas cette mesure d’un bon œil. La low-cost a prévenu qu’elle réduirait son trafic sur la plate-forme de Charleroi de 17 % si la taxe est confirmée. La compagnie a précisé que la diminution de son programme sur l’installation belge conduirait à la perte de plus d'un million de passagers par an et 1.000 emplois à l'aéroport de Charleroi. Elle a également demandé à rencontrer en urgence le gouvernement pour discuter de ce projet. Dans un communiqué du 17 juillet 2013, le transporteur assure qu’une telle charge serait néfaste pour l’activité de l’aéroport et de la région. Il cite en exemple des pays européens ayant instauré ce type de taxe. «Le gouvernement belge a abandonné en 2008 le projet d'une taxe similaire en 2008 et depuis lors, le trafic de Ryanair à Brussels Charleroi a plus que doublé, passant de 2,5 millions à plus de 6 millions de passagers en 2013. Une taxe par passager introduite aux Pays-Bas en 2008 a été abandonnée par le gouvernement néerlandais en 2009 (...). Le Danemark a également abandonné sa taxe par passager et par la suite renoué avec la croissance», explique t-il.