Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 4 Janvier 2010

Téléphonie mobile : Google dévoile son arme anti iPhone



Apple peut-il craindre pour son iPhone ? Si l'on en croit les premiers commentaires publiés sur Internet, le Google Phone pourrait bien bousculer les habitudes des utilisateurs de mobiles connectés à Internet. Pour les journalistes du monde entier, la présentation de ce mobile équipé du système Android n'est que la première étape d'un concept novateur qui pourrait rapidement se passer des opérateurs téléphoniques.



Téléphonie mobile : Google dévoile son arme anti iPhone
Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, le Nexus de Google n'est pas seulement un condensé d'applications gratuites, assez graphiques, que l'on pourra télécharger sur le net mais bel et bien un téléphone qui devrait pleinement tirer parti des réseaux Wifi. Reste qu'à ce jour, le petit nombre de téléphones doté d'Android n'a pas séduit les utilisateurs qui l'ont trouvé particulièrement lent et graphiquement moins réussi que l'iPhone.
En présentant Nexus comme un système de téléphonie ouvert, Google fait le pari des communications gratuites via les réseaux sans fil. Une philosophie toute différente de celle d'Apple qui commercialise chèrement son téléphone et les produits associés. Pour les spécialistes des télécommunications d'entreprise, Android pourrait faciliter le développement d'applications dédiées, sécurisées et faciles à utiliser. Un code source plus simple et ouvert explique cette relative s’implicité d’intégration des applications.
Pour autant, faute de pouvoir compter sur la seule gratuité permanente du Wifi, le Nexus acceptera les cartes SIM de tous les opérateurs de téléphonie quel que soit leur pays d'origine. Google aura donc à rattraper les trois années d'avance d'Apple d’autant que les experts sont plus qu’optimistes : Nexus, ou du moins son système d'exploitation Android, pourrait bien voler la première place de l'iPhone en moins de cinq ans. Tout cela ne reste qu’une prévision faute d'avoir pu prendre en main ce nouveau téléphone. Il faudra attendre 18 heures, heures de Paris, pour en savoir plus.