Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Tests rassurants pour les effets des scanners corporels


Une étude de l’Université de Californie publiée lundi dans les "Archives of Internal Medicine" se veut rassurante quant aux effets des scanners corporels sur la santé. L’équipement destiné aux contrôles de sécurité dans les aéroports américains présenterait «un risque extrêmement faible, y compris pour les voyageurs fréquents».



Les radiations sont d’actualité au mois de mars : c’est cette fois le risque que pourrait représenter le contrôle des passagers via les 486 scanners présents dans 78 aéroports américains qui était soumis à la question. Une question d’autant plus pertinente que, comme le rappelle l’étude, près de 1000 scanners devraient être déployés d’ici la fin de l’année 2011 aux États-Unis. "Nous concluons qu’il n’y a pas de danger significatif lié aux radiations émanant des scanners", indique le document publié sur Archives of Internal Medicine.
Selon les chercheurs de l’Université de Californie, un voyageur devrait être soumis 50 fois à l’examen d’un scanner corporel pour subir des radiations équivalentes à une radiographie dentaire. Pour le docteur Rebecca Smith-Bindman, responsable de l’étude, "Je ne pense pas que le risque mérite que nous nous en inquiétions, puisqu’il est si bas". Les amateurs du "verre à moitié vide" retiendront cependant, à l'image d'un article publié sur le site de CNN, que "le risque de cancer est faible, mais existe dans les aéroports américains".