Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Thaï Airways doit se restructurer pour ne pas sombrer


Célèbre pendant des années pour la qualité de son service, Thaï Airways est aujourd’hui entrée dans une période de turbulences qui va se concrétiser par une réduction des destinations desservies et une chasse au gaspi qui doit faire baisser les coûts opérationnels.



Pour le premier Ministre thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, qui veut reprendre en main les entreprises d’état, «Thaï Airways n’est pas en situation de faillite mais se doit d’être redressée pour ne pas le devenir».  À terme, la compagnie devrait vendre des actifs et repenser son programme de vols domestiques voire internationaux. Loin de son image passée, Thaï n’est plus, selon les utilisateurs qui s’expriment sur les réseaux sociaux, au niveau de ses concurrents que ce soit en business ou en éco.

Le transporteur, détenu à 51% par le ministère des Finances de la Thaïlande, a perdu plus de 250 millions d’euros au cours des trois premiers trimestres de l'année dernière. Sa dette dépasse aujourd’hui les 7 milliards d’euros. Présenté comme un changement majeur dans la stratégie du transporteur, le projet devrait être mis en place dans les prochaines semaines.

Pour expliquer les difficultés rencontrées, Charamporn Jotikasthira le Président de Thai Airways, montre du doigt les compagnies du Golfe qui auraient bousculé le marché européen, gros pourvoyeur de voyageurs il y a quelques années.