Mercredi 29 Août 2012

Toronto, le sens multiculturel du business


Première destination d'affaires au Canada, cinquième plus grande ville du continent nord-américain, Toronto est une ville qui s'est construite sur la variété ethnique de sa population. 46 % des 5,1 millions d'habitants sont des immigrants qui parlent 128 dialectes et langages différents.



Une ville très tournée vers le lac Ontario
Une ville très tournée vers le lac Ontario
À l'image des grandes villes nord américaines, Toronto est un assemblage de quartiers. Autant de petites frontières invisibles aux codes discrets et à l'architecture changeante. "Nous sommes fiers de cette ville qui a su s'adapter à toutes les grandes évolutions du monde", commente Paul Marchit, un français installé là depuis 25 ans. "La ville a changé au point de donner le ton au canada. Nos musées, nos spectacles, nos initiatives en faveur de l'environnement sont repris dans tout le pays".

Le nom même de la ville vient d'un mot Huron qui signifie "l'endroit où l'on se retrouve". Et c'est cette tradition de l'accueil, déjà mise en valeur par les premières populations indiennes, que revendique la cité. Mais Toronto, véritable capitale des affaires au Canada, n'est pas seulement une ville ethno culturelle, c'est aussi une ville technique et technologique. C’est ici que se sont installés quelques 100 laboratoires du pays. Ici aussi que près de 80 centres de recherches en nouvelles technologies travaillent aux innovations de demain. "C'est une richesse que d'avoir des universités dans tous les grands domaines scientifiques", souligne Paul Marchit. Et de fait, Toronto reste dans la course des capitales mondiales où il fait bon vivre… Et travailler. Tous les ans, quelques 250 français font le choix de s'y installer. Peu le regrettent, même si le climat rigoureux n'est a priori guère engageant. "Erreur bien française", remarque en souriant Paul Marchit, "L'hiver est froid mais très souvent lumineux. Nous devons au lac Ontario de réguler le climat et de faire que, dès le mois de mai, le printemps explose". Et il est vrai que le lac est omniprésent dans la vie de la cité. Plages, régates, îles et autres plaisirs nautiques sont le lot des habitants qui avouent prendre plaisir à pique-niquer sur les berges face aux spectacles permanents qui se déroulent sur l'eau.

On peut bien évidemment passer à Toronto sans voir la richesse de la ville. Ce serait dommage d'autant qu'une heure suffit parfois à comprendre ou à découvrir ce qui fait le charme de la cité.





Une heure

Toronto, le sens multiculturel du business
C'est le temps qu'il faut pour découvrir la tour CN. C'est l'attraction de la ville. Et pour cause, elle culmine à 553 mètres et revendique le titre de la plus haute structure autoportante du Monde.

Construite en 1976 par la compagnie ferroviaire Canadian National, elle attire près de 3 millions de visiteurs par an. Son atout : un observatoire à 447 mètres de haut qui offre une vue unique sur le lac. Les plus courageux testeront le plancher de verre, les autres iront déjeuner au restaurant tournant qui fait un tour complet en une heure.

Le spectacle est partout : dans la ville qui trône à vos pieds, dans le lointain avec la vue sur les premières collines de la ville ou sur le lac avec, le week-end, une multitude de bateaux, du plus grand au plus petit, qui cabotent d'îles en îles.

Attention, la tour est très fréquentée, et l'attente peut être longue pour y accéder.
Un conseil : privilégiez l'heure du déjeuner, souvent moins chargée. Le week-end il est prudent d'arriver dès l'ouverture de la tour. Un livret d'information, en français, est disponible à l'accueil de la tour.

CN Tower
301 Front St - Toronto,
Tél. : 001 416-868-6937
Réservations des billets et découverte de la tour : http://www.cntower.ca

Une demi-journée

Toronto, le sens multiculturel du business
Deux points essentiels de la ville occupent une demi-journée de tourisme.
Le premier, la casa Loma, est la riche demeure d'un homme d'affaires qui s'inspira du style italien pour construire une maison de 98 pièces, flanquée de deux tourelles et d'un jardin extraordinaire qui, aux beaux jours, devient un lieu de promenade très fréquenté. Une visite botanique y est organisée par les associations locales.
Casa Loma - 1 Austin Terrace - Toronto,
Téléphone : 001 416 923 1171
Ouverte de 9h30 à 17 heures (dernière entrée à 16 heures).
Entrée Adulte :18 $, entrée Jeune (14-17 ans) : 12,50 $, entrée Enfant : 10, 50 $. Un audio guide en français est disponible.

L’autre visite conduit dans l'ancien quartier hippie, devenu aujourd'hui le quartier le plus chic de la ville, haut lieu de rendez-vous des "bobos" et des amateurs d'art de vivre ! Délimité au sud par la rue Bloor, au nord par Davenport Road, à l'est par Yonge Street et à l'ouest par Avenue Road, le quartier vibre et abrite la librairie française (qui reçoit toute la presse francophone) et les boutiques de luxe : Hermès, Gucci, Louis Vuitton, Chanel, Cartier, Tiffany…

C'est sur York Street, répertoriée comme l'une des rues les plus luxueuses de la planète, que se trouvent les lounges et les restaurants branchés. Attention aux tarifs parfois prohibitifs pour une cuisine un peu light et sans intérêt. On aime pourtant le "Cookbook Store" (850, Yonge Street), une librairie anglophone (avec quelques ouvrages en français) uniquement dédiée aux arts de la table. Marcy, l'une des vendeuses est l'une des meilleures spécialistes des ouvrages consacrés aux pains du monde entier.

Une soirée

La distillerie est très fréqentée en fin de semaine
La distillerie est très fréqentée en fin de semaine
C'est sur l’Entertainment district que les locaux aiment, comme son nom l’indique, à faire la fête. Cabarets, théâtres, bars et lounges sont au menu de soirées souvent festives que pilotent les étudiants présents dans les universités toutes proches. Pourtant, aujourd'hui c'est le Distillery District qui attire la jeunesse branchée de la ville.

Fondée en 1832 par les Frères-frère William Gooderham et James Worts, la Gooderham and Worts Distillery a fini par devenir la plus grande distillerie dans l'empire britannique. Situé au centre-ville de Toronto, les quarante immeubles et entrepôts constituent la plus grande et la meilleure collection préservée de l'architecture victorienne industrielle en Amérique du Nord. The Distillery District de Toronto est le premier village piéton de la ville. Briques rouges, poutres en acier, escalier en fer donnent le ton à ces boutiques, galeries, studios d'artistes et restaurants implantés sur les lieux même où l'on faisait le whisky canadien au début du XXe siècle. Comme Soho dans les années 1960, The Distillery est le quartier branché de la ville. Ne pas le visiter après le travail serait impardonnable !

À voir à la Distillery

- Galeries David Brown
Diplômé et ancien professeur du réputé Ontario College of Art and Design, David Brown est l'une des grandes signatures de l'art canadien et ses peintures sont conservées dans les collections privées partout en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. David explore la couleur, la forme et la texture. David utilise la technique de l'encaustique par couche colorée. Étonnant. Téléphone (416) 533-1374

- Dish Gallery and Studio
Lave Galerie et son studio-école est le repère de Susan Card, spécialiste de la poterie en fusion. Susan travaille également le verre pour obtenir des pièces "fusion" d'une grande qualité. Téléphone 416-603-DISH (3474) ou par courriel Susan Card : ecard@interlog.com

- The Boiler House
Ne vous attendez pas à un restaurant intimiste. Ici la taille est un atout tant les spectacles se multiplient dans ce lieu qui sert une bonne cuisine canadienne. L'été sa terrasse est très courue. 416-203-2121 où par e-mail à mr@thedistillerydistrict.com

Une journée

Les très chics petites maison du quartier irlandais
Les très chics petites maison du quartier irlandais
Si vous avez une journée à passer, il faut la commencer au bord du lac sur le Waterfront. C'est là que l'on comprend la place du lac Ontario qui borde la ville. C'est plus qu'un gigantesque plan d'eau. Le Waterfont, c'est un ensemble d'anciens entrepôts transformés en boutiques d'antiquaires ou de designers. On le vit à l'européenne avec, l'été, de vastes terrasses ombragées où il fait bon siroter un thé glacé aux épices. Point d'orgue, le Queen's Quay, centre de shopping permanent, d'où partent les bateaux qui conduisent aux îles toutes proches. Des îles très fréquentées et qui conservent cet air victorien cher aux stations balnéaires de la côte Est américaine comme Rockport ou Cape Cod. Il faut une bonne demie journée pour découvrir les lieux et se promener sur l'une des îles proches.

Et après ? Sautez dans un taxi direction Cabbagetown. La ville du chou, en hommage aux premiers immigrants irlandais qui, faute d'agent, mangeait beaucoup de choux. De l'odeur de cette cuisine un peu rustre, seul le nom du quartier demeure. La richesse architecturale du quartier se voit dans ces maisons irlandaises en briques rouges et aux auvents de pierres. Petites, elles étaient réservées aux familles peu fortunées qui découvraient le Canada et la rigueur de son climat. Aujourd'hui, Cabbagetown est le quartier le plus huppé de la ville. Les maisons valent quelques millions de dollars canadiens et rappellent cette Angleterre si présente à Boston. Magique.

Un week-end

Le spectaculaire Art Galley of Ontario
Le spectaculaire Art Galley of Ontario
Toronto est la capitale des arts, de la musique et de la création graphique sous toutes ses formes. Autant de qualités mâtinées d'un ensemble d'université (musicale, beaux arts) qui donnent à la ville un air étudiant qui lui sied bien. Aussi, faite de votre week-end un rendez-vous avec des musées uniques qui demandent quelques heures pour livrer tous leurs secrets. Mais avant, pourquoi ne pas replonger dans le passé ? Retour aux pattes d'eph et plongée dans l'univers hippie des années 70 : c'est à Kensigton market que la visite a lieu. Mélanges de boutiques colorées, de restaurants bios aux pousses de soja en vitrine voire même d'œuvres d'art "babacoolesques" comme cette voiture gazon devenue la signature des lieux.

De là, direction l'AGO, l'Art Gallery of Ontario. Ce musée des beaux-arts est sans doute l'un des plus importants d'Amérique du Nord. Sa particularité, un éclectisme soigné qui va de Rembrandt à Picasso via Rodin ou Matisse. Tom Thomson ou Paul Kane. Il y a très souvent des expositions temporaires qui permettent de suivre l'évolution des jeunes créateurs canadiens. Il faut compter quatre heures pour faire une visite du musée. Au dernier étage, The Frank, le restaurant (69 $) sans les vins propose au déjeuner une cuisine raffinée. Le lendemain, deux musées originaux s'offrent aux visiteurs. Le premier, le Bata Shoe Museum raconte l'histoire de la chaussure au travers des âges. Une muséographie soignée, que complète un livre en français, permet une visite agréable et instructive. De là, il faut aller au ROM (Royal Ontario Museum) pour ses collections d'œuvres d'art asiatiques et un parcours très hétérogène qui va de l'histoire naturelle aux antiquités grecques et Égyptiennes via l'histoire du Canada. À voir en particulier, la salle réservée aux collections chinoises. Remarquables de par la richesse des œuvres et un excellent parcours Découverte. Il faut compter quatre à cinq heures pour faire un tour assez complet du musée.

Musée des Beaux-Arts de l'Ontario
317 Dundas Street West, Toronto - 416-979-6648 - www.ago.net
Ouvert de 10 h à 17h30 tous les jours sauf le mercredi (fermeture à 20h30). Fermé le lundi.
Adultes : 18 $ - Jeunes : 10 $

Bata Shoe Museum
327 Bloor Street West
Toronto, ON M5S 1W7
(416)979-7799 - www.batashoemuseum.ca
Tous les jours de 10 heures à 17 heures sauf le jeudi de 10 heures à 20 heures et le dimanche de 12h à 17 heures. - Adultes 12$ - étudiants : 6$

Royal Ontario Museum
100 Queens Park (Bloor St. W and Queens Park)
Toronto, ON M5S 2C6 - (416) 586-5549 - http://www.rom.on.ca/index_fr.php. Du lundi au jeudi et le week-end de 10 h à 17h30 - Le vendredi de 10 h à 21h30
L’entrée au Musée est libre tous les mercredis de 16 h 30 à 17 h 30. Elle exclut toutefois l’accès aux expositions exigeant l’achat d’un billet particulier. Les tarifs habituels s’appliquent aux autres dates et heures.

Quitter la ville

Pour voir les chutes, rien ne vaut l'hélicoptère
Pour voir les chutes, rien ne vaut l'hélicoptère
Impensable de visiter Toronto sans aller aux chutes du Niagara. À deux heures de route, elles sont plus spectaculaires du côté canadien que du côté américain. Le fameux fer à cheval prend toute sa valeur vu du promontoire installé par la ville de Niagara Falls. De là, toutes les possibilités s'offrent aux visiteurs : approche des chutes en bateau, visite du circuit derrière les chutes… Sans oublier la promenade le long de Main Street, petit Las Vegas pour touristes. Incontournable : le survol en hélicoptère proposé par Niagara Helicopters, l'une des plus réputées compagnies locales (Niagara Helicopters - Tel: (905) 357-5672 - www.niagarahelipcopters.com. Le spectacle est magnifique car le circuit prend le temps de survoler les chutes en offrant aux passagers une vue plongeante sur l'amont et l'aval de la rivière.

Mais c'est au retour qu'il faudra prendre du temps pour s'arrêter dans une "winnery" locale. Réputée pour ses vignobles, la région des chutes produit du vin de glace très apprécié au Canada. L'une des plus réputées, Inniskillin Winery (Stacey Mulholland / Chris Greenhalgh - Tel: (905) 468-3554 - www.inniskillin.com organise des visites guidées et des séances de dégustation pour les visiteurs. L'occasion de comprendre comment s'organisent les vendanges, en plein hiver, et la vinification particulière de ce breuvage très sucré.


À faire, à ne pas faire

  • La diversité ethnique oblige à une sorte de politiquement correct obligatoire. Ici pas de blague ou de plaisanterie douteuses sur tel ou tel pays. La retenue est de rigueur.
  • Les ontariens travaillent beaucoup. On commence tôt et on finit tard… Même le week-end. Inutile de prendre des gants si vous souhaitez organiser une réunion à une heure matinale ou tardive.
  • Est-il nécessaire de rappeler que la ville est anglophone et que très peu d'ontariens parlent le français même si, par obligation, ils l'ont appris à l'école. Aussi, si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare, pensez à réserver les services d'un interprète.
  • Comme pour beaucoup de villes à la population venue d'un peu partout dans le monde, pensez à prendre un petit cadeau très "frenchie". Les ontariens adorent le clin d'œil.
  • Sans l'être, Toronto a adopté dans les affaires un comportement très asiatique : on tend une carte de visite à deux mains et on évite la familiarité.

Notre hôtel préféré

Le Méridien Royal King Edward

On doit au roi d'Angleterre Edward VII le nom de cet hôtel en plein centre ville qui depuis 100 ans, accueille les visiteurs de prestige à Toronto. Il y a du charme, du désuet et de l'innovation dans cet établissement qui a conservé le style victorien de sa création. Dès le hall, le ton est donné. Vaste, élégamment décoré, il ouvre sur le salon de thé et le restaurant. De là, on atteint les salles de réunion (19) et les chambres (298, suites comprises). Il y a du cosy et du high-tech dans la conception. Cosy avec les meubles en bois bruns, les lits aux couettes somptueuses, les fauteuils aux accoudoirs accueillants. Mais de l'écran plat à l'internet, via un confortable bureau équipé de prises multiples, tout est fait pour aider le voyageur d'affaires à se sentir bien. Ici pas de piscine mais un centre de remise en forme doublé d'une salle de sports. Aujourd'hui intégré à la chaine Starwood, l'hôtel déploie une liste impressionnante de services comme un service de secrétariat, un système de téléconférence ou un salon de beauté. - 37 King Street East Toronto, Ontario - (416) 863-9700

D'autres hôtels

  • Wellesley Manor Boutique Hotel
Ce boutique hôtel de 11 chambres, ancien manoir victorien d'une centaine d'années, est situé en plein centre ville, à deux pas seulement des universités de Toronto. De 99 à 149 $ selon la chambre choisie. - 29 Wellesley Street East - Toronto - 416-927-8156 -www.wellesleymanor.ca

  • Alexandra Hôtel
Voilà un premier prix : 90 $, pour un hôtel d’un excellent rapport qualité/prix. Implanté dans le centre ville, il propose des chambres équipées d'une petite cuisine, un internet haut débit gratuit et un coin bureau. Les chambres sont simples mais propres et agréables à vivre.
77 Ryerson Ave. - Toronto - 416-504-2121 - reservations@alexandrahotel.com - www.alexandrahotel.com

- Le Cosmopolitan
Voilà le dernier hôtel à la mode. Branché à souhait qui revendique un art de vivre Zen et propose un séjour relaxant. 97 suites urbaines, parfois minimalistes mais très agréables à vivre. Son plus : une vue spectaculaire sur le lac. A partir de 185 $
8 Colborne St. - Toronto - 416-350-2000 - info@cosmotoronto.com - www.cosmotoronto.com

  • Le Germain
Pour ceux qui connaissent le groupe québécois Germain, l'établissement de Toronto est dans la droite file des hôtels de Montréal. Plutôt branché, moderne et très agréable à vivre. A partir de 265 $
30 Mercer St., Toronto - 416-345-9500 - reservations@germaintoronto.com - www.germaintoronto.com/fr/

  • Windsor Arms Hotel
C'est le plus luxueux des boutiques hôtels de Toronto, et le plus cher ! 26 suites et deux chambres standards. Autant dire qu'il est prudent de réserver. Notez la présence permanente d'un maitre d'hôtel et d'un spa avec une piscine intérieur avec cheminée !
A partir de 295 $ - 18 St. Thomas Street Toronto - 416-971-9666 - reserve@windsorarmshotel.com - www.windsorarmshotel.com
[

Pratique

Y aller avec Jet Airways

Avec une très importante communauté indienne à Toronto, la compagnie Jet Airways s'est naturellement intéressée à la destination. Au départ de Paris, avec un pré acheminement assuré par SN Brussels, la compagnie indienne propose au départ de son hub bruxellois un vol direct vers la capitale de l'Ontario. Dès l'arrivée au salon business, le savoir faire indien s'exprime pleinement. Divisé en deux parties, le salon de plus de 500 m² est occupé en son centre par un coin repas richement alimenté. Cuisines européennes et indiennes sont proposés aux 60 passagers de la classe affaire et aux 18 voyageurs de la first qui pourront opter pour un service à table. Ordinateurs, presse française et étrangère, fauteuils confortables, prises électriques et deux coins bagages sont ainsi disséminés dans un salon aux couleurs reposantes et aux larges vitres.

Jet Airways propose des vols quotidiens au départ de Paris, Lyon, Marseille, et Toulouse vers New-York (JFK et Newark) et Toronto, via Bruxelles. Les passagers peuvent réserver leurs billets auprès de leur agent de voyage ou du service de réservation au : 01 49 52 41 15 ou par mail à paris@jetairways.com

Lire ICI le test de la business de Jet Airways

Toronto, le sens multiculturel du business
Mais aussi

• Air Canada (0 825 880 881 et aircanada.com), Air Transat et Air France (36 54 et www.airfrance.fr) desservent Toronto au quotidien depuis Paris. Le vol dure 8 h 30.
• Formalités : Passeport valide obligatoire pour les Français.
• Argent : L’euro s’échange actuellement contre environ 1,60 dollar canadien.
• Heure : Quand il est midi en France, il est 6 heures le matin à Toronto.
• Se renseigner : www.toronto.ca ou tourisme Toronto
• Consulat de France : 2 Bloor St. East Suite 2200 Toronto - Tel: 416-847-1900 / Fax: 416-847-1901
• Médecin francophone ou hôpital urgence : Centre francophone de Toronto Cliniques médicales (Fairview) - 5 Fairview Mall Dr, Suite 280 Toronto - Téléphone 416-492-2672 - Fax: 416-492-3157

Receptifs français à Toronto

JPdL Toronto
2, rue Berkeley, bureau 500 - Toronto (Ontario) M5A 4J5 - Canada
Tél. : 416-221-5679 - Téléc. : 416-221-6372 - toronto@jpdl.com

Jonview Canada
Vicki Clarke
1300, rue Yonge - 8e étage - Toronto (ON)
Tél. : (416) 323-9090 ext. 338
Fax: (416) 323-3980
vclarke@jonview.com
www.jonview.com


L'aéroport ou les aéroports

• L’aéroport Pearson est à une vingtaine de kilomètres du centre ville. La course en taxi coûte environ 30 €. Un service d'autobus assure la liaison avec le centre ville (à partir de 12$)
• Pour se renseigner sur les services offerts à l'aéroport : http://www.gtaa.com/fr/home
• Cinq agences de location de voiture sont installées à l’aéroport Pearson. Les clients peuvent y réserver, prendre et retourner leur voiture de location 24 heures par jour. Les agences location de voiture sont situées au niveau 1 du garage à étages de chacune des aérogares.

Avis Inc.
Tél : 1-800-TRY-AVIS (1-800879-2847)
Site Web : http://www.avis.com
Aérogare 1 – (905) 676-1032/33
Aérogare 3 – (905) 676-1034/35

Budget
Tél : 1-800-561-5212
www.budget.com
Aérogare 1 – (905) 676-1500
Aérogare 3 – (905) 676-1623

Dollar/Thrifty Canada Ltd.
Tél : 1-800-THRIFTY
www.dollar.com ou www.thrifty.com
Aérogare 1 – (905) 673-8811 x6256
Aérogare 3 – (905) 673-8811 x6251

Hertz Canada Ltd.
Tél : 1-800-263-0600
www.hertz.com
Aérogare 1/3 – (416) 674-2020

National/Alamo Car Rental
www.nationalcar.com ou www.alamo.com
Aérogare 1/3 – (905) 676-2647

Carnet d'adresses

L'essentiel : La meilleure façon de découvrir la ville, c'est avec Bruce Bell, historien, journaliste amoureux de sa ville et qui possède un talent de conteur hors du commun. La visite dure 2 heures, coûte 25 $ canadiens,
110 The Esplanade Suite 906 - bruce.bell2@sympatico.ca - 647-393-8687

L'insolite : The Path, 27 kilomètres d'artères souterraines très fréquentées l'hiver. Ce centre commercial est devenu dès les premiers froids le lieu de rendez vous des étudiants. Il n'est pas rare, dans l'un des cafés de la ville souterraine, de croiser une fête d'anniversaire ou un diner d'anciens élèves ! 1200 commerces, à six hôtels et à deux grands centres commerciaux vivent dans et autour du Path.

Boire un verre

The RAQ
Toronto, ON, Toronto - (416) 504-9120 - http://www.theraq.ca/
Ce bar, qui vient de fêter ses dix ans d’existence, est une référence des quartiers ouest. Gigantesque, il abrite une salle de billards, un espace concert et un étage plus zen pour boire un verre entre amis. Ce lieu de rendez vous très renommé applique un des codes assez strict et sans exception. Tenue décontractée et sobre de rigueur. Ni casquette, ni baggy….


Pour bien manger

Mengari Thai : la référence
82 Ontario St. Toronto
416-546-0331 - www.mengraithai.com
C'est le plus célèbre des restaurants Thaï au Canada. En matière de repas d'affaires, c'est considéré comme le must car il n'est pas toujours facile de trouver une table. Ici la cuisine, est assurée par Sasi, surnommée l'artiste aux mains d'or. Elle est née dans la province de Chiangrai dans le nord de la Thaïlande connue pour être le berceau de la cuisine Thaï. il y a de la magie dans la cuisine de Sasi. Ses crevettes et son riz gluant méritent le détour tout comme les 47 autres plats qu'elle propose.
Ses premières influences proviennent de sa famille, une cuisine traditionnelle du nord qu'elle décrit volontiers comme fondamentale, sains et frais et complexe. L'artiste sait manier comme personne le riz gluant, la noix de coco, les épices et les poissons. Mais c'est avec des poissons ou des crevettes qu'elle livre tout son savoir. Des goûts relevés, mais pas trop, des bouchées fondantes qui explosent en bouche. Une révélation.
Compter 60 $ par personne, sans les vins.

Bamiyan Kabob
62 Overlea Blvd, Toronto - (416) 429-7514
Impensable de ne pas aller faire un saut dans l’un des meilleurs restaurants afghans de la ville. Une cuisine du sud, très parfumée que vient troubler quelques saveurs nord américaines.


Pour sortir

Pegasus Bar
C'est le lounge le plus réputé de la ville. Du moins celui où tous les styles se croisent. Situé au sud des rues Church et Wellesley, c'est à la fois un club de billard et de fléchettes, une salle de poker et un bar. Le lieu est connu pour ses fêtes et ses nuits à thème. Impensable de ne pas commencer la soirée par une bière locale au Pegasus.
Pegasus - 489b, rue Church - Toronto - http://www.pegasusonchurch.com

Le Bovine Sex Club
Inutile de fantasmer, malgré son nom, vous êtes dans un bar de nuit respectable mâtiné d'une salle de spectacle devenu le lieu de rendez vous de la jeunesse estudiantine.
La Bovine - 542 Queen Street - 416 504 4239

OLG Slots à Woodbine Racetrack
2.000 machines à sous (de 1 cent à 5 $), des animations gratuites le vendredi et le samedi soir, des courses hippiques en direct du monde entier. Bienvenue au centre de jeux de Toronto. Pour vous y rendre du centre ville : un taxi. 10 minutes à peine. Ouvert 24 heures, sept jours par semaine. OLG est devenu l'un des lieux de rencontre des jeunes cadres de la ville.
OLG - 555, boul. Rexdale - 416-675-1101 - www.olg.ca

Shopping

Toronto Eaton Centre
Entre Dundas et Queen street
250 boutiques, assez chics sont implantés dans ce centre commercial installé en plein centre ville. Quelques belles affaires pendant les soldes.
Le centre est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 21 h. Le samedi fermeture à 19 h. Dimanche à 18 heures.

Repérer sur la carte






Qui sommes nous ?

 

Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Alexa, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.
Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute
Deplacements Pros.com
sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.