Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Toujours plus mobile, le voyageur d’affaires !


Cette semaine, c’est celle de la Mobilité, avec un grand M. Un rendez-vous organisé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, du Transport et des Logements. Du pur, du dur, du sérieux, sur un thème précis : «Bougez autrement». Chiche !



Un récent sondage Mobivia Groupe / ViaVoice concernant l’opinion des Français sur l’éco-mobilité nous apprend que la majorité des Français prennent cette incitation au pied de la lettre. Et 54% de ceux qui ont une voiture se déclarent prêts à envisager un autre mode de déplacement pour leur trajet (covoiturage, location de voiture entre particuliers ou traditionnelle, transports en commun, recours au vélo ou à la marche, etc…). Parfait. Evolution des mentalités mais surtout hausse des coûts, si on le pouvait on laisserait la voiture au garage. Et une fois que l’on a dit çà ? Les trains vont-ils arriver à l’heure, les RER se multiplier, les TER relier sans pannes Saint-Yrieix-la-Perche à Limoges bref, les transports en commun prendront ils enfin le relais ? Parce que là tout de suite, il semble bien que ce n’est pas l’envie qui nous manque, de poser cette voiture, mais bien la possibilité de le faire. Que celui qui a aimé passé deux heures dans les embouteillages lève la main !

Si, dans le voyage d’affaires, on prenait le défi de « bouger autrement » au mot, il y aurait quelques pistes à indiquer à nos ministres. Créer par exemples des files courtes pour les voyageurs d’affaires dans les aéroports, histoire d’éviter de patienter derrière Ginette et Robert qui ont bien de la chance de partir en vacances, mais pas vraiment l’habitude d’enlever bottes et ceintures à la sécurité. Offrir des files taxis réellement réservées aux taxis vers les aéroports, pour gagner du temps de liaison. Ouvrir des points de wifi gratuit dans les gares et aéroports, pour permettre de travailler pendant les correspondances. Mettre systématiquement les avions au contact, histoire de limiter les retards qui font rater les correspondances et les rendez-vous. Il va falloir en parler demain à la ministre Sylvia Pinel, à l’IFTM Top Resa : tout projet susceptible de faire gagner du temps de transport "aux pros" est bon à prendre. Les voyageurs d’affaires auraient ainsi le sentiment, c’est sûr, de «bouger autrement !».

Hélène Retout

Dimanche 16 Septembre 2012


Notez