Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 26 Septembre 2014

Tous les acteurs du transport aérien et du voyage en France soutiennent la direction d'Air France



Les pilotes diront peut être que c'est une solidarité de "classe" mais le fait est que le communiqué reçu ce vendredi est a priori une première: la FNAM, le SETO, le SNAV, l’UAF, la CSAE et ADP - regroupant ainsi tous les acteurs du transport aérien et du voyage en France - affirment leur soutien à la Direction d’Air France. Le communiqué ci dessous.



"Alors que le conflit au sein d’Air France se poursuit à cause de l’obstination d’une catégorie socio professionnelle, peu exposée économiquement et socialement, Alain Battisti, Président de la Fnam (Fédération nationale de l’aviation marchande), et ses Compagnies membres, René-Marc Chikli, Président du SETO (Syndicat des entreprises de tours opérateurs), Jean-Pierre Mas, Président du SNAV (Syndicat des agents de voyage), Jean Michel Vernhes, Président de l’UAF (Union des Aéroports de France), Claude de Deorestis, Président de la CSAE (Chambre Syndicale des assistants en escale) et Augustin de Romanet, Président Directeur Général d’Aéroports de Paris (ADP) apportent leur soutien à la Direction d’Air France.

Cette grève est catastrophique pour le secteur aérien français. Dans un contexte économique plus que morose, elle compromet un avenir déjà gravement menacé impactant essentiellement les passagers, les agences de voyages, les tour-opérateurs, les aéroports français, le tissus économique des territoires, alors que le secteur compte, par ailleurs, plus d’un millier de jeunes pilotes en recherche d’emploi.

Le pavillon du transport aérien français vit depuis 12 années consécutives une réduction de ses parts de marché sous l’effet d’une concurrence intra et extra communautaire à laquelle les entreprises du secteur résistent avec détermination dans un environnement réglementaire, fiscal, social et administratif défavorable, de plus en plus complexe.

La concurrence évolue à un rythme soutenu, elle n’attend pas que nous ayons résolu nos conflits d’un autre âge. La nécessaire adaptation est simplement devenue vitale pour la sauvegarde de nos compagnies, nos métiers et l’avenir de nos enfants.

Les pilotes en grève ont obtenu des réponses positives au regard de ce qui était demandé. La poursuite du conflit n’a plus lieu d’être, elle est incompréhensible, elle compromet le redressement d’AIR France et le développement du transport aérien français.

La Fnam, le SETO, le SNAV, l’UAF, la CSAE et leurs adhérents, et ADP appellent les pilotes à ne pas s’entêter et à retrouver rapidement la raison."