Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Tracking or not tracking, that is the question !


Deux chercheurs américains ont découvert que l’iPhone et liPad 3G gardaient en mémoire tous les déplacements des utilisateurs. Les coordonnées exactes et l’heure des déplacements seraient stockées dans un fichier non protégé, et l’utilisateur n’aurait aucun moyen d’empêcher cette intrusion dans sa vie privée. A l'heure où les entreprises veulent pouvoir "tracer" leurs voyageurs d'affaires, une opportunité ?



La sécurité des voyageurs d'affaires passe par la possibilité de savoir, en tout temps, où ils se trouvent à un instant T. La plupart du temps les outils de réservation jouent l'essentiel du travail de localisation, mais avec une large marge d'inexactitude. Dans certains pays, l'hôtel se loue sur place, ou bien il a été réservé par l'équipe locale, et en cas de souci quelconque, l'entreprise ne sait pas forcément très précisément où se trouve son voyageur d'affaires ! C'est là qu'est apparue la géolocalisation, avec notamment des téléphones portables munis des logiciels adéquat. Le voyageur active ou n'active pas, en tous cas il est informé de la présence de "l'espion" et globalement sa société a un moyen de le situer.

La découverte annoncée mercredi par Allan Alasdair et Pete Warden durant la conférence "Where 2.0; est d'une tout autre nature, et c'est le Guardian qui , le premier, a souligné l’importance de cette découverte. A la différence des services de géolocalisation développés sciemment, le «tracking» d’Apple n’a rien d’utile pour l’utilisateur, qui d’ailleurs n’est pas informé de ce suivi. Et les données du fichier intitulé «consolidated.db» sont donc stockées sur le smartphone ou la tablette d’Apple, mais aussi sur l’ordinateur de l’utilisateur. Aucune parade ne serait a priori possible pour se débarrasser de ce "mouchard" encombrant, si ce n’est d’activer l'option de sauvegarde cryptée pour mieux protéger ces données. Un peu fort de café!

Consolation pour les utilisateurs, la géolocalisation d’Apple ne serait pas efficace à 100% : selon les chercheurs, ce «tracking» ne recourt pas au GPS mais à la position des tours téléphoniques 3G et des points d'accès Wifi, par triangulation. Un système digne des Experts de nos séries télévisées. Il reste qu'il va falloir que'Apple s'explique. Et, éventuellement, partage. Si les entreprises ou les particuliers peuvent tirer un bénéfice quelconque de cette sombre histoire, autant le faire. Pour l'heure, les deux chercheurs ont cherché des systèmes équivalents sur les autres smartphones. Sans succès.

Philippe Lantris

Jeudi 21 Avril 2011


Notez