Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Transport aérien : la course à la meilleure business est repartie


Un salon parisien à 3,8 millions d'euros, un terminal Premium luxueux, des sièges de plus en plus sophistiqués, des restaurants gastronomiques aux escales... Les passagers des classes business sont des enfants gâtés. Ils auraient torts de s'en priver, les compagnies rivalisent d'imagination pour les séduire. Des dépenses importantes pour ces voyageurs "haute contribution" qui, pour certaines compagnies, pèsent 70% de leurs revenus.



Dans quelques jours, le Salon du Bourget marquera le début d'un marathon commercial dont la pointe de l'iceberg sera caractérisée par le combat Boeing/Airbus. Plus discrètement, compagnies et équipementiers évoqueront, eux, la business classe de demain. Coffre à bagages plus vastes, matériaux plus luxueux (cuir, bois, coton..) et électronique omniprésente, voilà les lignes directrices de la cabine de demain. Ajoutez à cela une meilleure oxygénation, le Wifi, un jeu de lumière digne des meilleurs palaces et une cuisine haut de gamme, il n'en faut pas plus pour frôler le Nirvana du transport aérien. Ai-je besoin de préciser que le "full flat bed" est désormais de rigueur et qu'il est préférable que le passager n'ait plus à lever la jambe pour rejoindre l'allée centrale. Bref, le 1-2-1 est devenu la norme, la quinconce un souhait de discrétion et les volets de séparation des accessoires indispensables.

Que va t-il manquer dans le ciel pour être comme chez soi ? La couette et le sous matelas ? Ils arrivent et devraient se généraliser d'ici trois ans. Les pyjamas ? C'est fait. Les chaussons matelassés et moelleux ? Ils sont déjà au programme de nombreuses compagnies. Bref, la bataille va se jouer sur des détails comme les moteurs silencieux pour moduler le siège ou des circuits audio de meilleur qualité, sans parasite. Côté écran télé, la HD s'installe et en 21 pouces, pardonnez du peu ! Bref, vous l'aurez compris, c'est au sol que tout va se jouer. Les plus : la fast track pour passer très vite les contrôles de police et de sûreté, des salons près des portes d'embarquement, un restaurant pour dormir dès l'arrivée dans l'avion, une duty free personnalisé et rapide... Sans oublier un accompagnement dédié tout le long du parcours. Inutile de s'impatienter, tout cela sera en place avant la fin 2014. D'autant qu'ici je ne parle que des business. Vous imaginez les first ?

Marcel Lévy

Mercredi 12 Juin 2013


Notez