Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Trop de réseaux sociaux tuent le réseau social !


Formidable, l'idée qui consiste à donner plus de convivialité, permettre plus d'échanges, de contacts humains et globalement, à améliorer éventuellement le déplacement professionnel. Mais honnêtement, quel voyageur d'affaires a le temps de prendre contact, proposer ses bons plans et être "ami" avec la terre entière ?



Si vous vous sentez un peu seul dans la vie, il y a bien sûr Facebook, Viadeo, LinkedIn - et autres - pour vous aider à vous faire des amis, réels ou virtuels, qui vous aideront à établir les contacts amicaux et professionnels qui vous manquent. Et développer ainsi le nerf de la guerre, un réseau. Et puis, pour que la vraie vie et le voyage d'affaires soient eux aussi plus chaleureux et plus sympathiques, dès 2008, Air France et KLM avaient lancé Bluenity, présenté comme le premier réseau social de compagnies aériennes. Les deux transporteurs se faisaient forts de leur nombre de passagers pour dire qu'en indiquant sur leur réseau un vol, une destination voire votre place d'avion, vous aviez toute chance de trouver un compagnon de voyage possédant la même envie que vous de lier conversation. Aujourd'hui, on n'en entend plus parler. Mais British joue à son tour la convivialité et nous invite à une "journée parfaite" à vivre à partir de sa page Facebook. Sa proposition ? suggérer aux voyageurs de partager leurs bons plans et coups de cœur pour permettre aux autres de vivre une « journée parfaite » dans leur ville préférée. Déjà qu'on hésite à partager ses bons plans à la machine à café, histoire de ne pas se les faire piquer, vous imaginez de les laisser à portée de tous sur le net, vous ? C'est vous qui voyez. mais si décidément le clavier vous démange, vous aurez sans doute encore quelques minutes pour vous défouler sur le site participatif www.ditesnous.fr d'Aéroports de Paris. Il vient de faire peau neuve et invite chacun à venir commenter les initiatives du gestionnaire de l'aéroport. J'aurais sûrement des choses à dire mais là tout de suite, j'ai encore un reporting à faire. Un vrai, je veux dire !

Marc Dandreau

Mercredi 7 Septembre 2011


Notez


1.Posté par Un TM HEU-REUX le 08/09/2011 22:37
Quel bonheur lorsque j'ai découvert cet édito sur mon Androïd, alors que je cherchais sur l'excellente application SNCF Direct le retard prévisible pour mon train qui avait connu quelques aléas au départ !
Nulle intention dans ce préambule de vous raconter ma vie de travel-manager-voyageur mais simplement celle de vous démontrer que je n’ai rien contre la technologie et les moyens modernes de communication, bien au contraire.

Voici enfin un article qui fait la part des choses entre fantasmes et réalité.

Nous, travel managers, qui sommes confrontés à des voyageurs qui déclarent n’avoir « pas le temps » de vérifier les conditions de validité de leurs réservations, « pas le temps » de lire le mode de remboursement de tel ou tel billet, « pas le temps » de passer par une borne libre-service pour modifier un bilet, « pas le temps » d’aller télécharger un pdf de réclamation sur l’intranet … ils seraient donc totalement disponibles pour transmettre tous leurs conseils à leurs co-voyageurs, laisser leurs coordonnées à qui veut les contacter et prendre le temps de répondre en détail à la moindre sollicitation pour des conseils.

Nos boîtes aux lettres sont déjà envahies de spams en tous genres alors pourquoi tenter le Diable ? Je ne suis présent sur aucun réseau social pour toutes ses raisons et pourtant je ne me sens ni isolé ni oublié par mes contacts professionnels, bien au contraire !

Une seule critique sur cet article : vous n’avez pas rappelé que les traces laissées sur le net sont indélébiles . Je ne serais pas surpris que nous entendions parler d’ici peu de tel ou tel salarié jugé aux prud’hommes après que sa hiérarchie ait découvert tous ses « bons plans » expérimentés lors de ses missions professionnelles après qu’il se soit répandu sur un réseau social …
Je me rappelle ce salarié d’une grande entreprise qui, à CDG, attendant le passage d’un car Air France pour Orly, expliquait à son voisin très intéressé (!) qu’on pouvait facilement se faire rembourser les tickets de correspondance offerts à l'époque par la compagnie, identiques aux tickets payants. Pas de bol : le voisin en question n’était rien d’autre que l’un de ses patrons qu’il n’avait pas reconnu sur l’instant (vécu !).
Il y a 20 ans, les réseaux sociaux n’existaient pas mais il était déjà possible de faire de belles gaffes en discutant avec un anonyme !!!

Alors, désolé d’utiliser un pseudo, Marc … mais je reste logique jusqu’au bout ;-)