Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 12 Avril 2017

Trump veut désormais limiter le train aux USA



Etonnante déclaration du Président Trump qui affirme tout et son contraire en quelques semaines. Après s'être étonné auprès des patrons de compagnies aériennes de la faiblesse du ferroviaire aux USA, voilà qu'il veut réduire de 2,4 milliards de dollars le coût des transports aux Etats-Unis. Sa solution : fermer purement et simplement 220 lignes de train.



Le portrait officiel de Donald Trump
Le portrait officiel de Donald Trump
Selon la NARP (L'association Nationale des Passagers du Train), le nouveau Président, qui ne se déplace qu'en avion privé, ne comprendrait pas la desserte ferroviaire de villes et villages qui sont, "dans tous les cas de figure à moins de deux heures d'un aéroport". En éliminant les fonds fédéraux attribués au train, la nouvelle administration vise, selon la NARP "les classes ouvrières qui ont voté pour Trump en raison de leur isolement et du sentiment d'abandon de Washington".

La NARP n'a pas manqué de souligner l'incohérence du projet et souligne que des villes comme Houston, Tampa ou Atlanta seraient ainsi gommées de la carte ferroviaire des Etats Unis. Un récent sondage affirmait que les américains regrettaient l'absence de train à grande vitesse qui permettraient de désenclaver les Etats du centre du pays.