Jeudi 12 Juillet 2012

Turbulences sur les pistes normandes, Le Havre contre Deauville !


L’aéroport de Deauville a mis un terme à son projet de rénovation et d’agrandissement de ses installations d’un montant de 8 millions d’euros. Cette décision n’a pas été prise à la suite d’un problème de financement ou d’une discorde avec les riverains, mais à cause d'une vision divergente du monde aérien normand entre les aéroports de la région.



Aéroport de Carpiquet
Aéroport de Carpiquet
Adoubée par les deux régions normandes, la plate-forme deauvillaise s’était donnée pour objectif de «faire de Deauville le seul aéroport de dimension régionale». Pour y parvenir, elle avait prévu d’investir 8 millions d’euros dans ses infrastructures. Mais la ville du Havre a contrecarré ses projets. La municipalité vient de décider de donner une seconde chance à son propre tarmac en confiant son exploitation à un nouveau gestionnaire pour 3 ans et un investissement de 2 millions d’euros. «Une volonté de faire cavalier seul qui jette le trouble sur ses intentions réelles de développer une offre aéroportuaire sérieuse et respectueuse de l’argent public», déplore syndicat mixte en charge de Deauville dans un communiqué.
Le Havre n’est pas le seul à vouloir s'éloigner de la tour de contrôle de Deauville. Caen envisage également de développer l’aéroport de Carpiquet dont la délégation de service public prendra fin en 2016. Les deux structures dissidentes sur les cinq présentes sur le sol normand assurent que bien gérées leurs pistes ont un avenir certain et tout autant de potentiel que Deauville. «Le choix de privilégier Deauville s'est fait sans nous. De notre côté, nous avons nommé un nouveau gestionnaire : s'il parvient à développer l'outil, pourquoi le fermer ? Et je rappelle qu'il n'y a pas de grand port sans aéroport !» a expliqué le sénateur-maire de Sainte-Adresse, Patrice Gélard au journal Paris-Normandie. En tout cas pour Deauville une seule conclusion possible, face à ces événements «Il n’y a aucun sens à continuer d’investir dès lors que la stratégie interrégionale serait remise en question et nous ferait revenir six ans en arrière en dépensant toujours plus d’argent public pour des résultats médiocres…».

Notez




1.Posté par Nitram le 13/07/2012 09:23
Je suis atterré par cette information. Le bon sens peut-il prévaloir? Les caissent sont-elles à ce point pleine pour ne pas optimiser les plateformes de déplacement? Ces élus sont-ils bien conscients de la valeur de l'argent? Combien de voyageurs d'affaires (c'est à dire ceux qui vont par leur travail générer de la valeur) utilisent ces aéroports?
D'un simple point de vue pratique et de bon sens, l'aéroport le plus central est bien sur Deauville. Juste à regarder une carte aérienne avec la position des aéroports et des routes pour y accéder
Je ne suis pas là pour juger si tel projet tient mieux qu'un autre dans l'état actuel des projets, mais je ne fais que constater en tant que citoyen, qu'il manque beaucoup de bon sens à ces politiques locaux (quelque soit le bord) gonflés d'orgueil. Surtout quand nos finances publiques sont déjà dans un gouffre.





Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.