Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Turkish ne veut pas de la compagnie Aer Lingus


Turkish semble abandonner son projet de se développer sur l’Europe par la prise de part dans le capital d’une consœur européenne. Après son recul dans le dossier Lot, la direction a nié être intéressée par Aer Lingus.



Turkish ne veut pas de la compagnie Aer Lingus
Le Sunday Business Post disait Turkish «très intéressée» par les parts du gouvernement irlandais dans le capital d'Aer Lingus. Finalement Ryanair, également sur les rangs, n’aura pas eu à s’inquiéter longtemps de cette concurrence : le patron de Turkish a assuré qu’un tel projet n’était pas dans les cartons de l’entreprise. Selon lui, les obstacles mis en place par l'UE empêcheraient les transporteurs non-européens d'acheter Aer Lingus. «L’Union Européenne n'est pas favorable à une société en dehors de l'union pour détenir une participation majoritaire. Ce n'est pas un marché libéral là-bas, notre chemin pour une croissance inorganique dans l'UE est actuellement bloquée» a-t-il déclaré lors d’une conférence à Istanbul le 29 juin 2012.