Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


US Airways attaque Sabre en justice


La compagnie US Airways a décidé d’attaquer le GDS Sabre pour des pratiques qu’elle juge contraires aux lois de la concurrence, tout en espérant que "l’action menée contre Sabre n’affecte pas le processus de réservation de[s] billets". La compagnie aérienne se plaint notamment des tarifs imposés par le GDS, et prévoit que "le procès mènera à la fin du contrôle injustifié de Sabre sur la distribution de billets (...) [et que "les clients devraient bénéficier de baisses de prix, d’innovation dans les systèmes, des investissements technologiques, et finalement de bénéficier de plus de choix".



US Airways attaque Sabre en justice
Un nouveau conflit oppose deux poids lourds du secteur aérien : après les différents points de friction qui ont opposé récemment American Airlines et plusieurs de ses partenaires, c’est donc au tour d’US Airways d'en appeler à la justice. Dans un communiqué publié le 22 avril, la compagnie indique : "US Aiways pense que la position dominante de Sabre sur le marché provoque un comportement anticoncurrentiel et anticommercial, ce qui engendre une hausse des coûts et un choix limité ». Le communiqué ajoute : "Dans l’objectif de changer le système et rétablir une équité, US Airways a intenté un procès anti-trust contre Sabre".
Sans l’évoquer directement, le projet de vente directe des billets prôné par American Airlines, pour s’affranchir des tarifs imposés par les GDS, pointe derrière la démarche de US Airways : "A tous les niveaux, des avancés technologiques et de communication ont lieu, ce qui engendre une baisse des coûts, cependant les tarifs pratiqués par Sabre restent artificiellement gonflés" indique la compagnie. "Une technologie peu coûteuse permettrait aux compagnies aériennes de distribuer leurs produits et services plus efficacement" ajoute le communiqué.