Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 29 Mai 2012

USA : l'embarquement prioritaire dans les avions bientôt payant



Selon une information diffusée par la chaîne de télévision Fox news, les personnes âgées et les familles qui voyagent avec des enfants devraient bientôt mettre la main au portefeuille pour bénéficier d'un embarquement prioritaire en classe économique. Si les compagnies américaines confirment que les premières classe et les business continueront à se voir offrir ce service, beaucoup étudient la mise en place d'un système payant, entre 5 et 10 $.



USA : l'embarquement prioritaire dans les avions bientôt payant
Aux États-Unis, ce sujet fait débat tant les disparités en terme de services sont fortes selon les transporteurs aériens. Certaines cartes de fidélité, associées à des tarifs particuliers, offrent des avantages au niveau de l'embarquement comme le choix d'une place dans les premiers rangs de la classe économique, l'attribution automatique d'une allée ou d'un hublot voire même la priorité sur les places des issues de secours réputées plus agréables pour voyager. United, qui vient de mettre un terme à l'embarquement prioritaire des familles, affirme réfléchir à une solution payante qui optimiserait les processus d'accès à bord de ses appareils. La compagnie répond ainsi à plusieurs associations de voyageurs d'affaires qui évoquaient la possibilité, moyennant finances, d'accéder en priorité à l'avion. Pour l'heure, les grandes compagnies comme Delta Airlines ou American Airlines ne se sont pas prononcées sur le sujet se bornant à répéter que leur personnel se tient à la disposition de tous les passagers qui ont besoin d'une assistance particulière pour prendre l'avion. Selon une étude publiée par PhoCusWright en 2011, l'embarquement prioritaire et le choix de sa place dans un avion en classe économique seraient les deux frais ancillaires les plus facilement acceptés par les voyageurs d'affaires. Ces services, selon l'étude, devraient devenir une réalité dans l'ensemble du transport aérien avant la fin 2020.