Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 5 Juin 2017

USA: les codes des réseaux sociaux contre un visa



Les Etats-Unis appliquent depuis le 25 mai l'obligation d'indiquer les codes de ses accès aux réseaux sociaux pour les demandeurs de visas. Pour mémoire, la plupart du temps les Français sont exemptés de visa et peuvent se contenter d'un ESTA.



Une demande de visa s'accompagne désormais de l'obligation d'indiquer ses codes perso pour Facebook, Twitter ou Instagram DR
Une demande de visa s'accompagne désormais de l'obligation d'indiquer ses codes perso pour Facebook, Twitter ou Instagram DR
L'indication des codes des réseaux sociaux s'applique à tout demandeur de visa pour lequel un agent consulaire jugerait avoir besoin d'informations sur les comptes qu'il possède sur des réseaux sociaux. Il avait été question d'une telle demande codes pour l'Esta, ils ne sont finalement pas obligatoires pour cette formule express qui correspond, précisément, à une exemption de visa.

Pour mémoire, "les bénéficiaires du Programme d’Exemption de Visa, dont les ressortissants français, qui ont effectué un voyage en Iran, Iraq, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et ou Yémen depuis le 1er mars 2011 et toutes les personnes qui ont la double nationalité (Iran, Iraq, Soudan ou Syrie) ne peuvent plus voyager sous le Programme d’Exemption de Visa (ESTA). Les voyageurs d'affaires d'origine de ces pays ou qui ont un passeport comportant un tampon des pays incriminés doivent donc faire une demande de visa et ne peuvent plus se contenter d'un ESTA. Et donc, ils doivent désormais remplir un formulaire qui leur demandera notamment d'en savoir plus sur leurs accès à leurs réseaux sociaux. Ces nouvelles procédures, sur lesquelles le département d'Etat n'a pas officiellement communiqué, découlent d'un "mémorandum du président (américain Donald Trump) datant du 6 mars 2017 sur le renforcement des contrôles pour les demandes de visas", a expliqué un responsable américain du département d'état à l'AFP.