Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Jeudi 22 Octobre 2015

Uber X ne peut pas faire de maraude électronique à Marseille


Les voyageurs d'affaires utilisateurs d'Uber X ne devraient plus voir le VTC circuler à la recherche de clients sur Marseille. La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a interdit aux chauffeurs travaillant pour l'entreprise américaine de pratiquer la maraude électronique sur Marseille et son aéroport ainsi qu'à la gare d'Aix-en-Provence TGV.



Copyright : OTCM
Copyright : OTCM
La Préfecture de Police des Bouches-du-Rhône met des bâtons dans les roues d'Uber X. Elle a interdit depuis le 20 octobre "l'activité de "maraude électronique" illégale via l'application Uber X réalisée par les VTC ou les détenteurs de licences LOTI»" dans les 12 premiers arrondissements de Marseille, à la gare Saint-Charles, dans l’enceinte du Grand Port Maritime de Marseille, à l'aéroport Marseille-Provence ainsi qu'à la gare d'Aix-en-Provence TGV. Elle indique dans son communiqué que cette mesure "vise à prévenir les heurts et débordements que les forces de l'ordre ont eu à gérer ces derniers mois".

L'arrêté préfectoral précise que "Les services de l’État ont constaté à plusieurs reprises, à Marseille, l'exercice d'une activité de transport routier de personnes à titre onéreux par des conducteurs utilisant l'application Uber X et ne remplissant pas les conditions fixées par la législation en vigueur". Il ajoute: "Au regard des incidents s'étant déjà produits par le passé dans l'agglomération marseillaise", notamment depuis juillet, "de nouveaux troubles graves à l'ordre public sont à craindre".

La préfecture de Police rappelle que les sanctions encourues pour les personnes physiques ou morales en infraction peuvent aller jusqu’à un an d'emprisonnement et 15 000 € d'amende. Elles encourent aussi des peines complémentaires de suspension du permis de conduire, d’immobilisation et de confiscation du véhicule qui a servi à commettre l’infraction. Pour les organisateurs d’un système de mise en relation de clients qui ne seraient pas des entreprises de transport routier de personnes, les peines peuvent aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.