Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 4 Mai 2015

UberPop à nouveau condamné en Belgique



Un conducteur du service de co-voiturage UberPop vient de voir sa voiture confisquée à Bruxelles. De quoi dissuader des chauffeurs à s'inscrire au site internet, considéré comme anticoncurrentiel par les taxis.



Photo Etienne André
Photo Etienne André
Un chauffeur belge du service de covoiturage UberPop vient de se voir condamné par le tribunal de police de Bruxelles pour "infraction à la réglementation sur les taxis".  Le chauffeur n’ayant pas d'antécédents judiciaires, le tribunal lui a accordé une mesure de clémence, la «suspension du prononcé», qui lui permet d’échapper à une amende et à l’inscription de la condamnation sur son casier judiciaire, à condition qu’il n’y ait pas récidive. Ce qui ne devrait pas arriver, le tribunal ayant  ordonné la confiscation de sa voiture. Dissuasif.

Selon le parquet de Bruxelles, une trentaine d’autres dossiers similaires sont en attente de jugement en Belgique