Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un A380 de Qantas à nouveau dérouté pour des soucis de moteur


Un an, jour pour jour, après l’explosion en vol d’un réacteur d'un Airbus A380 de Qantas qui avait obligé l’avion à se poser en urgent à Singapour, un autre gros-porteur du transporteur australien a dû écourter son vol Singapour-Londres et atterrir à Dubaï pour un problème d’huile sur un moteur. Le 4 novembre dernier, les 258 passagers ont fini leur voyage sur d’autres compagnies. A bord de l’appareil, l’acteur britannique Stephen Fry a tweeté la mésaventure informant ainsi plus de 3,3 millions d’internautes en temps réel. Une nouvelle mauvaise publicité pour Qantas...



Un A380 de Qantas à nouveau dérouté pour des soucis de moteur
Qantas traverse une période difficile. Quand elle ne se débat pas avec ses employés grévistes, ce sont ses appareils qui font des caprices. Vendredi 4 novembre, l’A380 de la compagnie qui effectuait la liaison Singapour-Londres a été obligé d’atterrir à Dubaï, un de ses moteurs avait un défaut de quantité d'huile. Les 258 passagers ont été acheminés à Londres sur des vols Birtish Airways et Emirates pendant que l'Airbus était, lui, inspecté. Le transporteur qui n’avait pas besoin d'une autre mauvaise publicité au milieu de ses mouvements sociaux à répétition transportait, malheureusement pour elle, à son bord, l’acteur et écrivain anglais Stephen Fry (Gosford Park, V pour vendetta, Bilbo le Hobbit). Très suivi sur Twitter (3,3 millions de followers), il a clamé son mécontentement sur le net via ce réseau. La nouvelle a ainsi fait le tour du globe en quelques minutes.

Le 4 novembre n'est pas une date qui réussit au transporteur. L’incident est, en effet, survenu pile un an après l’explosion en vol d’un moteur d’un autre Super-Jumbo de Qantas parvenu tout de même à se poser à Singapour sans encombre. Toute sa flotte de A380 avait alors été bloquée au sol 19 jours le temps des investigations.






1.Posté par Sevandother le 07/11/2011 23:37
Ah aucun moment Stephen Fry ne s'est pleint de Quantas. Certes la mésaventure n'a pas été la partie la plus agréable de son séjour en Australie, mais il n'a à aucun moment critiqué la compagnie aérienne. Au contraire, il a remercié Quantas plus d'une fois pour l'aimabilité et la disponibilité de son personnel, ainsi que pour avoir trouvé une solution rapide lui permettant de rejoindre l'angleterre le plus vite possible.
Je ne vous trouve pas vraiment objectif dans votre article.
Coup de pub négatif ? Oui et Non. Je connais une compagnie aérienne Française qui a elle aussi connu plus d'une difficultés ces dernières années, sauf que la concernant, il y a eu des centaines de morts à déplorer.
Il faut remettre les choses dans leur contexte il me semble.

2.Posté par Marcel Levy le 08/11/2011 07:55
Bonjour

je vous laisse libre de votre interprétation et du satisfecit que vous souhaitez délivrer à la compagnie australienne... mais les tweets de tephen Fry sont loin d'être de simples félicitations à la compagnie. Leur publication révèle des problèmes bien concrets. C'est simplement ce que nous avons voulu marquer.

Cordialement
ML