Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 20 Octobre 2013

Un TGV met 15 heures pour faire Paris-Nice



Les passagers d’un TGV Paris-Nice ont passé la nuit de vendredi à samedi dans leur train. Il a été stoppé en gare de Toulon à la suite d’un suicide. La rame a enregistré un retard de plus de 8 heures.



Un TGV met 15 heures pour faire Paris-Nice
Habituellement, ce type d’incident provoque environ 3 heures de retard sur un train. Mais à Toulon dans la nuit de vendredi à samedi, il a fallu quasiment 3 fois plus de temps pour remplacer les conducteurs de la rame choqués et effectuer les constations policières nécessaires «Le fait que cela survienne la nuit complexifie l'intervention», explique la porte-parole de la direction PACA de la SNCF. «Nous avons fait tout notre possible pour prendre en charge les 250 passagers en leur apportant, notamment, des plateaux repas». Mais les 250 passagers bloqués dans le Paris-Nice par ce suicide en gare de Toulon sont peu satisfaits par les efforts de la compagnie. «On nous a demandé d'attendre environ une heure, le temps que les enquêteurs procèdent aux constatations d'usage. Sauf qu'en réalité, on nous a "trimballés" jusqu'à 7 h du matin», a confié une passagère. Elle ajoute «Vers 1 h, en effet, on nous a livré un plateau repas. Mais l'assistance s'est résumée à cela: pas de bus, pas de taxi, pas de couvertures, pas de café… Bref, pas de plan B. Vers 3 h 30, on nous a réveillés pour nous regrouper dans la première rame. On a alors pensé qu'on nous évacuerait… Mais non, c'était simplement pour attendre le premier TER, au cas où le train ne redémarrerait pas». Le TGV a finalement pu repartir et parvenir à Nice à 9h30 au lieu de 0h26. Malgré l’important retard, les voyageurs pourraient ne pas recevoir de compensation car l'accident n'est pas imputable à la SNCF.