Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un an de prison pour avoir accusé sa femme d’être une poseuse de bombe


L'anglais Kevin Flynn va faire un an de prison pour avoir accusé faussement sa femme d’avoir une bombe dans ses bagages. Elle s’apprêtait à prendre l’avion pour rentrer aux États-Unis, son pays d'origine. Derrière cette action peu honorable, une séparation plus que houleuse qui a provoqué plusieurs heures de retard pour un vol Londres-New York..



Un an de prison pour avoir accusé sa femme d’être une poseuse de bombe
Si la vengeance est un plat qui se mange froid, elle peut également couter très cher. Kevin Flynn, qui avait accusé sa femme d’avoir mis une bombe sur un vol pour New-York, vient d’écoper de 12 mois de prison par le tribunal de Chichester Crown. En pleine séparation, il a téléphoné à la police lorsqu’il a découvert, le 31 juillet dernier, que sa compagne Kerensa avait abimé ses affaires lorsqu’elle préparait ses valises pour rentrer aux Etat-Unis, son pays natal. Au lieu de porter plainte, il a indiqué anonymement que la passagère Kerensa Flynn or Kerensa Romara-MacMahan (son nom de jeune fille) qui embarquait d’un aéroport londonien sur un courrier pour New-York, transportait un appareil explosif dans ses bagages. Lorsque les autorités ont compris que la menace n’était en fait qu’une fausse accusation, les soupçons se sont rapidement tournés vers le mari éconduit. Pendant le procès, Kevin Flynn a simplement expliqué que, possédé par la colère, il avait voulu humilier son ex-femme. Il va avoir un an de tranquillité pour ruminer.