Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un "bouton de panique" dans les hôtels américains


Ils ont été évoqués ici même après l'affaire DSK, leur implantation est confirmée : la convention collective de l'hôtellerie de New-York instaure un système de "boutons de panique" autrement dit d'alerte rapide pour les personnels d'étage.



Un "bouton de panique" dans les hôtels américains
La disposition fait partie d'un texte approuvé mardi soir par l'Association des hôtels de New-York que les syndicats de l'hôtellerie devraient à leur tour approuver lundi 13 février prochain : cette convention collective, conclue pour 7 ans, prévoit la création d'une alarme portable pour les femmes de chambre et les employés qui viennent recharger les mini-bars notamment. Ces personnels qui doivent intervenir dans les chambres seront munis d'ici un an d'une alarme portable qui leur permettra en principe d'être rapidement aidés s'ils sont en difficulté. Selon l'Association des hôteliers, il n'y a pas de relation directe entre cette prise en charge et l'affaire DSK,"C'était en discussion depuis un certain temps", explique la porte parole de l'Association hôtelière.