Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un cadre d’Air France soupçonné de prostituer des Brésiliennes


Selon Le Parisien, un cadre d’Air France profitait de son poste chez Air France pour gérer un réseau de prostitution. Il faisait venir des Brésiliennes en France grâce à des billets à tarifs préférentiels puis les obligeaient à travailler pour son réseau.



Le cadre d’Air France de 54 ans, sa femme brésilienne et un autre complice sont poursuivis pour "proxénétisme", "traite des êtres humains" et "associations de malfaiteurs". L’employé de la compagnie française, chargé du suivi des équipages en vol depuis l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, parvenait à utiliser ses billets à tarifs préférentiels – normalement réservés aux salariés et leur famille – pour faire venir des Brésiliennes en France. Une fois dans l’Hexagone, le couple obligeait les femmes à se prostituer. Il a été dénoncé par une jeune femme arrivée en France en 2010 pour poursuivre ses études. L’épouse qui gérait le réseau d’une dizaine de filles, l’a contrainte à recevoir 5 clients par jour dans un appartement rue de Rivoli. Les prestations sexuelles étaient facturées 150 €.

Le rôle du second homme était de se faire passer pour un gourou possédant des pouvoirs auprès des femmes retenues. Ses séances censées leur redonner le moral et confiance en elles étaient facturées près de 500 €. Cette "petite entreprise" aurait permis au couple de dégager environ deux millions d'euros de revenus par an depuis 2010. Les enquêteurs ont également relevé que le cadre d’Air France qui touchait un salaire confortable était également parvenu à se déclarer surendetté et disposait d’un logement de la ville de Paris dans le 17eme.