Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un chat se cache dans le cockpit


Le chat Ripples a joué le remake de l’ Évadé alors qu’il accompagnait son maître sur le vol Halifax-Toronto d'Air Canada, le 24 janvier 2012. Après s’être enfui de sa cage, l’animal a traversé la cabine et s’est réfugié dans le cockpit de l’avion. Il a fallu 4 heures pour le déloger de sa cachette et enfin décoller.



Un chat se cache dans le cockpit
Mauvais temps, problèmes techniques, mouvements sociaux ou même voyageurs indisciplinés, un avion peut prendre du retard pour de multiples raisons. Mais les passagers du vol Air Canada entre Halifax et Toronto, le 24 janvier, se sont vus présenter une cause pour le moins originale : un chat se cachait dans le cockpit. Le bien nommé Ripples (répercussions en français) s’est échappé de sa cage tandis que son maître s’installait à bord. L’équipage l’a tout d’abord cherché dans la cabine mais l'animal a finalement été retrouvé à l’avant sous le tableau de bord de l’avion, à un endroit totalement inaccessible. Cajoleries et ruses, rien n’y a fait, le félin buté n’a jamais voulu quitter sa cachette. La maintenance a alors été appelée à la rescousse. Plusieurs panneaux dévissés ont permis de récupérer le fuyard à poil sans égratignure. Mais son escapade à tout de même causé un retard de 4 heures à l’appareil. Les autorités du transport canadien envisagent de faire interdire les chats et autres animaux domestiques dans les cabines à cause des allergies qu’ils peuvent provoquer. La compagnie était pour le moment assez dubitative sur le projet, craignant que certains maîtres/passagers vivent mal la séparation forcée. Les frasques de Ripples pourraient bien lui faire voir la situation d’un autre œil.