Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 5 Septembre 2011

Un décès en plein vol sur Jetstar pose le problème des process de gestion d'un mort à bord



Heureusement que les décès en plein vol sont rares, car ils posent de réels soucis aux compagnies aériennes quant à la gestion, par l'équipage et les passagers voisins, d'une situation complexe que les manuels abordent sans que l'on ait la possibilité de s'entrainer grandeur nature comme on le fait avec toute autre solution d'urgence.



Un décès en plein vol sur Jetstar pose le problème des process de gestion d'un mort à bord
Robert Rippingale, 30 ans, a été victime d'un malaise une heure à peine après le décollage de l'avion qui le conduisait de Singapour à Auckland en Nouvelle Zélande. Malgré la présence d'un médecine et d'un défibrillateur, impossible de le ranimer. Mais la polémique qui est née de cette terrible aventure agace la presse locale. La compagnie a voulu faire un geste auprès des témoins de ce décès qui sont restés aux côtés du mort le temps de constater le décès. Son idée : offrir des bons de réduction d'une valeur de 60 euros aux voisins de l'infortuné voyageur. Mal en a pris à Jetstar car pour beaucoup de commentateurs, le geste tient de l'aumône et ne semblait pas avoir été sollicité par les personnes concernées. "La vie d'un homme en vol vaut moins d'un millier d'euros" aurait déclaré l'un des proches du jeune homme qui dit "Ne rien attendre de la compagnie qui aurait pu éviter ce geste déplacé".
Autre constat, la gestion d'un décès à bord est loin d'être maitrisée par les équipages qui se sont retrouvés démunis pour intervenir au milieu des autres passagers. Jetstar a déjà annoncé qu'elle reverrait cette procédure pourtant conforme aux usages internationaux.



1.Posté par Soulay le 06/09/2011 13:06
Je ne vois pas ce que l'on peut faire dans un tel cas ? Revenir au point de départ ? Tout cela est compliqué et je crois que, pour des adultes, il est évident que l'on sait gérer ce type de situation. Personnellement, je n'ai jamais croisé un tel problème en 20 ans de voyages.

2.Posté par BOLAND le 07/09/2011 09:05
Question : pourquoi l'avion n'a-t-il pas pu demander d' atterrir à Jakarta, voire à Darwin plutôt que de continuer sa route jusque Auckland....?