Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 29 Août 2011

Un futur Parc des Expo à Toulouse



Une agence néerlandaise, associée à des architectes toulousains et un paysagiste catalan, a conçu le futur Parc des Expositions Toulouse Midi-Pyrénées de demain. Destiné à remplacer l'actuelle structure aujourd'hui trop petite et située en zone inondable, la construction du projet estimé à 231 M€ HT doit débuter fin 2013, le temps des études d'impact, enquêtes publiques et permis de construire.



Un futur Parc des Expo à Toulouse
Pas moins de 51 équipes d'architectes ont concouru, c'est finalement l’agence Office for Metropolitan Architecture (OMA) fondée par Rem Koolhaas (prix Pritzker d'architecture en 2000) qui a été retenue pour le projet. Avec un dimensionnement comparable à celui de Bordeaux et Lyon (100 000 m² de surfaces utiles à terme), le dossier comporte un outil plus performant (concentration des salles et des halls, modularité, …) et un ensemble de nouveautés (Grande Halle ouverte sur l’extérieur, des surfaces extérieures confortables…) avec une organisation générale qui doit le rendre très fonctionnel. Une accessibilité aisée en transports en commun est prévue : la ligne de tramway T1 (Arènes-Beauzelle) est prolongée de 800 mètres avec création d’une station dédiée donnant sur le parvis d’entrée sur le parc. Cette option assure la fluidité de la circulation des visiteurs. L’accessibilité en voiture est, elle aussi, aisée, grâce à un accès direct au coeur du parc. Le cheminement depuis l’entrée vers la halle de conventions, sur une longueur de 500 m, organise la déambulation du visiteur dans une rue intérieure, animée et paysagère, qui dessert les différents halls d’exposition.

Un futur Parc des Expo à Toulouse
Le parc, de grande envergure, propose 100 000 m² de surfaces utiles à terme dont, en 1ère phase, une grande halle de 15 000 m², 40 000m² de halls, une aire d’exposition extérieure de plus de 40 000 m² et des espaces complémentaires d’accueil, de restauration, billetteries de 15 000 m². Le parking silo, intégré architecturalement et fonctionnellement au parc, peut accueillir 4 500 visiteurs et une partie des véhicules exposants. Le projet propose, en prolongement du parvis animé, des possibilités de développement. Il propose également un principe de continuité paysagère vers la Garonne et une structuration des territoires adjacents en se situant notamment en écho aux bâtiments industriels de l’usine Lagardère, dédiée à l’assemblage de l’A380.