Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 22 Juin 2014

Un logiciel espion dans les smartphones chinois des voyageurs d'affaires



Ils sont de plus en plus utilisés par les voyageurs pour différencier le mobile pro de celui utilisé à des fins privées. Et par souci d’économie, les smartphones chinois sont très fréquemment achetés comme téléphone personnel. Principale raison, le prix qui oscille entre 69 et 150 €. Inconvénient de taille, ces téléphones chinois ne portent généralement aucune marque ni aucune indication permettant de savoir quelle entreprise les a construits.



Star N9500
Star N9500
C’est une société allemande spécialisée dans la sécurité téléphonique, G Data Software, qui a découvert le pot aux roses en démontant un téléphone acheté sur un site chinois très utilisé en Europe, AliExpress. Dans le logiciel utilisé pour l’affichage et la gestion des fonctions du téléphone, l’entreprise a découvert un code appartenant à un logiciel malveillant. Le Smartphone, un Star N9500 de la marque low cost Skaynet (en vente sur Amazon au prix de 130 €) pouvait ainsi récupérer l’ensemble des data et des appels de l’utilisateur et les transférer dès qu’il trouvait une connexion Wifi à portée du téléphone.

Pire, le logiciel espion serait capable d’activer le micro ou la caméra du téléphone et de récupérer via Bluetooth des éléments d’un autre téléphone connecté à celui de l’utilisateur. Selon l’entreprise allemande, un grand nombre de mobiles serait concerné par ce type de piratage car les revendeurs ou les distributeurs ne prennent pas le temps de vérifier la structure logicielle des appareils qu'ils vendent.

Beaucoup d’entreprises européennes interdisent désormais l’utilisation de tels mobiles sur les réseaux d’entreprise et obligent leurs propriétaires à déclarer la marque de leur téléphone privé au moment de l’embauche.