Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un passager se moque de son voisin en surpoids sur le net


La lettre d’un passager de JetStar, mécontent d’avoir dû voler à côté d’un passager obèse, fait le tour du net depuis plusieurs jours. Le blogueur Rich Wisken se montre particulièrement virulent envers la compagnie et son voisin en surpoids. Son texte a suscité de nombreuses réactions des internautes. Certains saluent son texte, d’autres déplorent sa méchanceté.



Rich Wisken a écrit une longue lettre de plainte à JetStar qu’il a ensuite publié sur son blog début décembre. Il reproche à la compagnie d’avoir dû faire tout un voyage assis à côté d’un passager en surpoids qu’il décrit comme un «bébé hippopotame» dont l’odeur avoisine celle «d’un anus en décomposition d'un sans abri décédé». L’internaute qui avait payé 25 dollars pour être installé à une issue de secours ajoute ensuite «Quand je me suis approché, j'étais soulagé de voir qu'il s'agissait (...) d'un homme souffrant d'obésité morbide. Toutefois, le soulagement a été de courte durée quand j'ai réalisé que mon siège était quelque part en dessous de lui». Il explique ensuite avoir demandé aux hôtesses surnommées Chatty 1, Chatty 2 et Giggly à changer de siège. Mais elles auraient refusé indiquant que les seules places restantes étaient réservées au personnel. Il ajoute «Je suis retourné auprès de Jabba le Hutt et j'ai passé le restant du vol étouffé contre son "side-boob" et sa cellulite, prenant des respirations profondes pour éviter les intoxications au gaz nocif».

Le passager mécontent réclame à la compagnie une indemnisation pour «la douleur physique et la souffrance mentale» qu’il a enduré pendant son vol. Il conclut «Le bas de mon dos agonise et je dois taper cette lettre avec une seule main car je n’ai pas encore récupéré l’usage total de mon coté gauche. Si je ne récupère pas entièrement, je pourrais dire adieu à mon rêve de devenir champion du monde d’Air Guitar. Si c’est le cas, vous payerez pour ça».

Si la compagnie a en effet versé une indemnité au passager, il a eu des retours beaucoup plus mitigés des internautes : certains pointent du doigt sa bêtise et sa méchanceté tandis que d’autres saluent la qualité humoristique de son texte.