Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un smartphone Android pour détourner un avion ?


Lors de la conférence Hack In The Box, Hugo Teso, consultant en sécurité chez n.runs AG, a présenté un scénario qui a de quoi effrayer un bon nombre de voyageurs d’affaires. Après 3 ans de recherche, l’expert assure qu’il est possible de détourner un avion avec l’application qu’il a crée pour un smartphone Android.



Un smartphone Android pour détourner un avion ?
Modifier la trajectoire, l’altitude ou la vitesse d’un avion, mettre en marche des alarmes dans le cockpit… «Vous pouvez utiliser ce système pour modifier tout ce qui touche, à peu de chose près, à la navigation de l'avion», explique le créateur de cette application au journal Forbes. Il ajoute «Ce qui inclut beaucoup de choses désagréables». Selon lui, il est possible de prendre le contrôle d’un avion grâce à une faille dans son système d’échange et de contrôle de données des appareils : l'Aircraft Communications Addressing and Report System (ACARS). Hugo Teso est parvenu a créé son application en utilisant du matériel acheté sur eBay et en utilisant un logiciel d’entraînement aérien. L’expert a prévenu les autorités aériennes de la fragilité découverte sur le système, utilisé depuis une dizaine d’années dans les avions, afin de travailler avec elles sur ce problème de sécurité. Mais les autorités se veulent rassurantes face à ce logiciel testé uniquement sur des avions virtuels. «Depuis plus de 30 ans maintenant, le développement de logiciels embarqués certifiés a suivi des directives strictes et les meilleurs pratiques qui incluent une robustesse qui n’est pas présente dans les logiciels de simulation utilisés au sol» (et pour l’expérience) a réagi EASA auprès de Forbes.