Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 23 Janvier 2012

Un troisième terminal pour l'aéroport de Nice à l'horizon 2018



L’aéroport Nice Côte d’Azur va accueillir au printemps la nouvelle base de province d’Air France. Mais la plate-forme regarde encore plus loin vers l’avenir. Elle a prévu en effet la construction d’un nouveau terminal livré pour 2018. Il recevra les passagers des low-cost et des compagnies imitant leur modèle qui assureront des liaisons vers l’Europe et le Maghreb.



Crédit Photos : Aéroports de la Côte d’Azur
Crédit Photos : Aéroports de la Côte d’Azur
L’aéroport Nice Côte d’Azur présentait, lundi 23 janvier 2012, ses projets pour les cinq années à venir. Son plan quinquennal 2012-2016 prévoit la construction d’un troisième terminal dans le prolongement de l’actuel T2 pour un budget de 80 millions d’euros. Ces nouveaux locaux accueilleront en priorité les moyen-courriers européens ou les vols du Maghreb assurés par les low-cost et les compagnies traditionnelles qui s’inspirent maintenant de ce modèle. Sur cette installation, les avions seront traités en 25 minutes ce qui permettra d’intensifier le nombre de rotations. Le T3 sera moins cher de 25 % par rapport aux autres terminaux, mais la direction de la plate-forme assure que les prestations seront de qualité. Les 4 millions de passagers annuels qui transiteront par ce terminal pourront notamment y accéder par la ligne 2 du tramway. Le début des travaux est prévu pour 2015-2016 et ils devraient prendre fin à l’horizon 2018.

En attendant le développement de ce projet, l’aéroport de Nice est déjà dans les chantiers. Depuis le 23 janvier, des travaux ont, en effet, débuté sur les parking P5 et G2 (Terminal 2) afin de renouveler le système de comptage des places et des éclairages. Par conséquence, certaines zones seront condamnées, réduisant ainsi le nombre de places disponibles. Il est donc conseillé aux passagers d'utiliser le parking P6 pour éviter les embouteillages et la saturation.