Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Une borne dépose bagages à Orly


Finie l’attente interminable au comptoir de sa compagnie pour donner son bagage, d’autant plus rageante quand on a profité d'un service d'enregistrement en ligne. A Orly, la patience ne sera plus nécessaire, l’aéroport vient de s’équiper d’un nouveau système de dépose bagages automatique. L’enregistrement des valises ne prend pas plus de 30 secondes.



Aéroports de Paris/ JM Jouanneaux
Aéroports de Paris/ JM Jouanneaux
Simplicité, rapidité, autonomie et design, tels sont les maîtres mots qui caractérisent la nouvelle dépose bagages automatique, qui est actuellement testée au terminal Ouest de l’aéroport Paris-Orly depuis le 16 novembre 2011. «Ce service que nous avons entièrement développé répond à un double enjeu : proposer aux compagnies aériennes qui le souhaitent un dispositif qui permet de fluidifier l’étape de la dépose bagages et satisfaire les passagers qui demandent à être de plus en plus autonomes», déclare François Rubichon, Directeur Général Délégué d’Aéroports de Paris. Ce projet entre dans le cadre plus global de la démarche innovation mise en place au sein de l'entreprise, la volonté d'Aéroports de Paris étant de s'inscrire en pointe en la matière.

Comment ça marche ?
1- S’enregistrer
Dans un premier temps, le passager se dirige vers une borne libre-service afin d’éditer (s’il ne la possède pas déjà) sa carte d’embarquement. En effet, aujourd’hui, de plus en plus de passagers effectuent dès leur domicile, l’enregistrement de leur vol par Internet. Il doit également récupérer son étiquette bagage et l’apposer sur son bagage.

2- Déposer son bagage
Le passager se déplace ensuite dans la zone de dépose bagages automatique, scanne sa carte d’embarquement et peut alors insérer son sac dans la machine. Le nom du propriétaire et le poids de la valise sont alors contrôlés puis transmis à la compagnie aérienne. Pour finir, un "reçu bagage" est alors remis automatiquement au passager. Le sas intégré dans la machine permet de garantir la non intrusion d’objets interdits. En trente secondes, le bagage est enregistré et est ensuite automatiquement redirigé vers le circuit traditionnel où il est inspecté et sécurisé avant d’arriver à sa destination finale, la soute de l’avion.






1.Posté par PAT le 17/11/2011 08:55
En quoi le système réduit-il l'attente ("interminable", sic) ? La seule différence c'est que c'est dorénavant le voyageur qui fait tout lui-même (le "self-made" qui se développe un peu partout, notamment dans les transports). S'il y a la queue à la machine, le temps d'enregistrement étant de 30 secondes, il y aura bien une attente que le voyageur sera bien inspiré d'intégrer d'une façon ou d'une autre dans son parcours pour l'embarquement. Et ce genre de machine n'est pas à l'abri d'aléas techniques... ticket qui ne sort pas, bourrage dans l'imprimante, bagage qui coince dans le sas sans parler des balbutiements du voyageur qui ne sait pas trop comment s'y prendre et qui reste planté devant (énervant ça !).