Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 20 Mars 2016

Une croissance modérée pour le ciel français en février



Le ciel français a enregistré une croissance modérée en février, amplifiée par l’effet 29 février (+5,3% en données brutes, +1,4% à calendrier constant). L'étude TendanCiel du Ministère des transports estime que ce jour supplémentaire majore les résultats mensuels d’environ 3,5%. Le trafic aérien a progressé aussi bien sur le réseau domestique qu'international.



Le trafic aérien national a progressé de 4,6% en 2015. Il affiche toutefois une croissance moindre sur les liaisons au départ de Paris en Métropole (+3,0%).

Le trafic international présente une croissance de 5,4%. L’Union européenne enregistre la meilleure performance du mois (+7,5%), avec une nouvelle fois l’Espagne en tête (+13,7%). Le marché américain (+5,3%) demeure l’autre solide pilier de la croissance grâce au dynamisme de l’Atlantique Nord (Canada +13,8%, États-Unis +9,3%) et du Brésil (+8,6%). Pour la première fois depuis le printemps 2014, l’Afrique affiche des chiffres positifs deux mois de suite (+3,6%). Le Sénégal (+17,9%) confirme sa performance cet hiver. L'étude souligne que "A l’opposé, et pour la première fois depuis la création de TendanCiel en septembre 2013, la zone Asie-Pacifique affiche pour le troisième mois consécutif un résultat négatif (-1,1%), avec un reflux encore très net du marché japonais (-24,2%) et une décélération sensible de la croissance du trafic avec la Chine (+4,1%), désormais loin des taux à deux chiffres du second semestre 2015".

Les aéroports enregistrent de bonnes performances
En termes de fréquentation, tous les aéroports majeurs ont bénéficié de l'année bissextile. Les plates-formes parisiennes ont progressé, avec une croissance plus élevée à Orly (+5,5%) qu’à Roissy (+2,7%). En région, Bâle-Mulhouse, Nice et Nantes constituent le palmarès des meilleures performances du mois, avec respectivement +10,8%, +10,3% et +9,5%. Les autres installations ont connu une hausse très sensible d’activité (>7%), à l’exception de Toulouse (+3,9%) et Beauvais (+2,7%).

Moins de retards en février
En février, les indicateurs relatifs au retard poursuivent leur net redressement : la proportion de vols retardés au départ de plus d’un quart d’heure au départ est ramené à 17,5%, soit une baisse de 2,3 points. Le retard moyen se situe juste au-dessus du seuil des 10 minutes (10,1). Cela représente une amélioration de près de 2 minutes (-1,8).