Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 19 Octobre 2009

Une frontière automatique



Parafes est un tout nouveau dispositif technique qui facilite le passage aux frontières par un contrôle d'identité automatisé qui vérifie les empreintes digitales du passager, elles mêmes enregistrées sur une base de données. Inauguré lundi 20 octobre en grande pompe par le ministre de l'immigration, Éric Besson, le système est censé éliminé la fraude et libérer des effectifs de police qui seront ainsi redéployés aux guichets. 100 000 grands voyageurs sont concernés.



Une frontière automatique
Ce n'est pas la première fois qu'un tel système est mis en place. Voilà trois ou quatre ans, Pégase était censé offrir le même service mais n'a jamais connu le succès escompté. Concrètement, le voyageur enregistré sur le système Parafes n'aura plus qu'à entrer dans un sas où seront contrôlées et validées ses empreintes. Pour être reconnu par le système, il faudra s'enregistrer ou du moins enregistrer une fois les données sécuritaires nécessaires au passage des frontières.

Installés à Roissy Charles de Gaulle, ces postes de contrôle, au nombre de 13, seront opérationnels d'ici à la fin de l’année. Il faut noter que le système s'appliquera aux vols à destination des pays à l'extérieur de l'espace Schengen.

Autre point important, Parafes n'est pas imposé aux voyageurs, qui devront être volontaires pour adhérer au système. Ce sont donc les voyageurs d'affaires et les voyageurs fréquents en Europe qui seront les principaux concernés. Les inscriptions se font, gratuitement, au terminal 2E de l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle.