Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Une grève européenne des pilotes annoncée pour le 22 janvier prochain


Étonnant motif de grève que celui retenu par les pilotes de lignes européens : la sécurité des passagers. A en croire les associations professionnelles, le sujet serait plus préoccupant qu'on ne l'imagine. En cause : la nouvelle réglementation relative aux limitations de temps de vol (FTL/flight time limitations) récemment proposée par l’AESA (Agence de la sécurité aérienne) et qui sera prochainement proposée au Conseil et au Parlement européens.



Une grève européenne des pilotes annoncée pour le 22 janvier prochain
Pour le SNPL France Alpa, par la voix de Yves DESHAYES, son président : "Depuis longtemps, les équipages attendent une réglementation sûre prenant en compte les recommandations scientifiques, afin de contrecarrer les dangers liés à la fatigue en vol. L’AESA n’en a cure, malgré les sondages et les études scientifiques explicites. Il est inenvisageable de baisser les normes européennes de sécurité des vols, et de mettre en place des limitations trop permissives qui mettront en danger la sécurité de nos passagers. L’accident de l’avion de Colgan Air en février 2009 en est un parfait exemple. L’AESA doit prendre en compte la fatigue des pilotes de ligne". Du côté des compagnies, si l'on ne conteste pas le bien-fondé de certaines études, on précise aussi que "La généralisation des outils d'aide au pilotage, associée à des process simplifiés, limite la fatigue pendant un vol". Les syndicats de pilotes s'inquiètent également des annonces de certaines compagnies low cost persuadés qu'un seul pilote dans l'avion suffit pour le court et le moyen courrier. Si le mouvement est maintenu, il pourrait avoir d'importantes conséquences en Europe où l'on estime que plus de 50 % des vols pourraient être supprimés.