Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Une pétition surprenante contre le CDG Express!


Le CDG Express, qui devrait améliorer la desserte de l'aéroport de Roissy, est attendu par de nombreux voyageurs d'affaires. Mais cet enthousiasme n'est pas partagé par tout le monde. Le Comité des usagers du RER B Nord, trois fédérations de la CGT, le PCF et le Front de gauche ont lancé une pétition contre le projet, réclamant en lieu et place une amélioration des installations et services de la ligne RER B.



Gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV » par trblnyx
Gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV » par trblnyx
Le Comité des usagers du RER B Nord, trois fédérations de la CGT, le PCF et le Front de gauche estiment que le projet du CDG Express va se faire «au détriment des usagers» du RER B puisque le nouveau train utilisera les installations existantes de cette ligne saturée. Les opposants au projet réclament que «l'amélioration de la desserte vers l'aéroport se fasse dans le cadre du service public sous maîtrise et contrôle publics» et qu'elle soit «accessible à tous à la tarification publique STIF».

La pétition demande le lancement de plusieurs chantiers comme des travaux sur la portion entre Roissy / Mitry-Claye, l'aménagement des tunnels au sud de la ligne pour permettre l'utilisation de rames à deux niveaux ou encore le doublement du tunnel entre Gare du Nord et Châtelet. Les organisations souhaitent également l'ouverture d'un atelier pour l'entretien du matériel à Mitry et le renforcement des effectifs pour l’entretien des infrastructures et du matériel ainsi que la réhumanisation des gares et des trains.

La pétition sera remise le 6 mai 2015. A cette occasion, la CGT appellera la population à se réunir dans le siège du Stif à 11h30.

La mise en service du CDG Express – liaison rapide permettant de relier Paris à l'aéroport de Roissy – est attendue pour 2023. Le cabinet Sia qui a analysé les enjeux du projet a estimé pour sa part qu'une liaison Express vers l'aéroport parisien «serait un pas en avant considérable dans l’amélioration de l’accessibilité des infrastructures (...), toute considération financière mise à part».






1.Posté par Frederic M Chevalier le 12/03/2015 08:58
L'opposition des usagers du RER B à ce projet n'est pas nouvelle. Ils avaient déjà largement fait entendre leur voix lors de l'enquête publique.

Vu l'état du RER B, je les comprends, mais ce sont deux sujets différents qui ne devraient pas être reliés l'un à l'autre. La desserte de l'aéroport CDG par le RER B est une aberration. Le temps de parcours est trop long, les rames sont surchargées à l'heure de pointe, ce qui en rend l'accès pénible pour les passagers avec leurs valises. Résultat : il est plus confortable et plus rapide de prendre le taxi ou la voiture.

Avec le développement de Roissy, il est nécessaire que Paris se dote d'un moyen moderne, rapide et confortable pour rejoindre l'aéroport. Une infrastructure à la hauteur des ambitions de la capitales et qui contribuera à renforcer l'attractivité de la région Ile de France.

2.Posté par Gauthier le 12/03/2015 10:40
Entre Paris et Mitry-Claye, la ligne de La Plaine à Hirson comporte quatre voies , les deux voies nord affectées au RER B et les deux voies sud à la circulation des transiliens et des TER . Ces voies sud ne sont pas saturées et pourraient accueillir les navettes CDG Express ( 4 AR cadencés/h ) .

Concernant la ligne nouvelle à construire entre Mitry-Claye et Roissy CDG , sa nécessité n'est pas avérée car les navettes pourraient emprunter la LGV d'interconnexion est , qui n'est pas saturée . Construire 8 km de ligne nouvelle pour 4 AR/h constitue une aberration tant technique qu'économique.