Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


United fait demi-tour à cause d'un moteur endommagé au décollage


Le vol Newark Liberty-Berlin du 18 août 2012 d’United Airlines a dû faire demi-tour lorsque son moteur gauche a rencontré des problèmes au décollage. Mais avant de pouvoir atterrir, le Boeing 757 a dû voler plus d’une heure au dessus de l’aéroport pour brûler le maximum de kérosène.



United fait demi-tour à cause d'un moteur endommagé au décollage
Les 173 passagers et membres d’équipage du vol Newark Liberty-Berlin d’United Airlines ont eu une belle frayeur le samedi 18 août 2012. Quelques minutes après le décollage, le moteur gauche de leur appareil a eu une avarie. Certains témoins ont dit avoir vu des flammes et de la fumée sortir du réacteur. Devant cette difficulté, les pilotes ont décidé de se reposer sur la plate-forme. La compagnie aérienne a simplement indiqué que la cause de la défaillance était un problème technique tandis que le FBI a donné des explications plus précises. L’agence fédérale évoque l’hypothèse d’un pneu éclaté au décollage dont un morceau serait rentré dans la machine. Ce scénario rappelle l’accident du Concorde d’Air France en juillet 2000. Mais heureusement, ici l’incident a rencontré une fin heureuse : l’avion a pu se poser à 20h05 sans rencontrer aucun problème après avoir tourné plus d’une heure au dessus de l'aéroport américain pour consommer le carburant excédentaire, comme le veut la procédure.