Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 15 Février 2013

Valls : des avertisseurs de radars, mais pas d'éthylotest



Le Ministre de l'intérieur Manuel Valls a bien entendu les recommandations du Conseil de sécurité routière. Il s'engage à rétablir les avertisseurs de radars mais maintient son opposition aux éthylotests obligatoires. Les voyageurs d'affaires peuvent vider leur boite à gants.



Valls : des avertisseurs de radars, mais pas d'éthylotest
Dans un entretien au Parisien, Manuel Valls indique qu'il rétablira les panneaux avertisseurs de radars fixes "progressivement sur deux ou trois ans", considérant que cette proposition "est sage" slon le Ministre de l'intérieur. En ce qui concerne les éthylotests, dont le CNSR recommande la détention, il y a en revanche un "gap" entre le ministre et le Conseil : Manuel Valls rappelle que l'alcool est "responsable de 31% des morts sur la route", mais en toute franchise, il avoue que "Personne ne peut croire qu'on peut faire reculer ce chiffre en verbalisant les conducteurs d'une amende de 11 euros pour non-possession d'un éthylotest d'autoévaluation". Par ailleurs dans cet entretien, Manuel Valls précise qu'il n'a pas l'intention de suivre les sirènes qui demandent de la mansuétude pour les petits excès de vitesse en ville ou sur autoroute : "Ce serait un signal de relâchement", estime Manuel Valls.