Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Virgin conteste le rachat de BMI


Virgin Atlantic voulait racheter BMI. Si l’affaire lui est passée sous le nez au profit de British Airways, la compagnie n’a pas dit son dernier mot car son patron Richard Branson vient d’annoncer qu’il allait faire appel de la décision de Bruxelles donnant le feu vert à l’acquisition.



Virgin conteste le rachat de BMI
Le sésame de la commission anti-trust de Bruxelles en main, la compagnie British Airways s’est empressée de présenter son plan de licenciements pour sa nouvelle acquisition BMI. Mais elle pourrait bien devoir attendre pour le mettre en application, Richard Branson - patron de Virgin Atlantic qui avait lui aussi des vues sur le transporteur régional en difficulté - a annoncé qu’il allait faire appel de la décision de l’Union Européenne. Selon lui, l’achat de BMI par sa concurrente «cause de graves dommages à la concurrence à Heathrow» et place British Airways dans une position de «domination totale sur le marché». Il a également ajouté «Nous allons contester tous les aspects du processus qui, s'il est permis, endommagera sans aucun doute l'industrie aérienne britannique pour les années à venir». Afin de ne pas être en situation de monopole sur le très saturé aéroport d’Heathrow, British Airways avait consenti - à la demande de Bruxelles - à renoncer à 12 slots sur ce tarmac pour lesquels Virgin Atlantic a postulé. Mais le célèbre PDG, remonté, a précisé que «Cet accord a été convenu à la vitesse de l'éclair et nous pensons que le nombre de créneaux offerts est dérisoire - représentant moins d'un quart de l'ancien réseau de bmi.» De quoi faire travailler les juristes.