Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Voilà 600 fois + 1 que nous prenons le café ensemble


Peut-être l'avez-vous remarqué, hier nous avons envoyé la 600ème lettre quotidienne de DéplacementsPros. Le chiffre a le mérite d'être rond et de nous permettre un court instant de nous arrêter sur les 3 années d'existence de votre portail préféré. Nous aurions pu, à la Prévert, résumer notre travail quotidien en quelques chiffres : 45 600 abonnés, 16 350 articles et un peu plus de 900 000 envois tous les mois. De fait, DeplacementsPros.com est devenu le premier des supports du voyage d'affaires, qu'ils soient sur papier ou en version numérique !



Au-delà des chiffres, c'est le regard que nous portons sur le business travel qui a évolué. Organisateur des lauriers du voyage d'affaires, du Baromètre Mondial Assistance, du bilan annuel avec Epsa du marché du voyage d'affaires ou de la Flying Business Travel Academy, nous avons appris, avec humilité, qu'un journaliste ne peut être qu'un observateur d'un marché. C'est notre force et sans doute, parfois, notre faiblesse. Qu'avons-nous appris de ces 3 ans ? Que le voyage d'affaires a engagé une mutation sans précédent. Certes, il fait les yeux doux à la technologie mais bien plus et d'après bon nombre d'acheteurs, il mute profondément dans les process tout en conservant ses finalités.
Ce qui ne change pas ? Voyageurs et acheteurs ne se comprennent pas toujours, se connaissent peu voire très peu. Placé entre les attentes financières de la direction et le besoin d'une qualité des déplacements, l'acheteur n'a pas le pouvoir de changer les choses. Il est coincé entre le DAF, la RH ou les achats et se retrouve avec une mission de spécialiste généralement reconnu, mais rarement écouté.
Enfin, la PME/PMI voyage de mieux en mieux. Loin d'être rattachée à une TMC elle sait faire ses achats en fonction de ses besoins. Elle module ses demandes et utilise le net pour obtenir les meilleurs prix. Que ce soit en matière d'hôtels ou de billets en classe affaires, elle avance, aidée de la génération Y qui est née avec le numérique et fonctionne en consommateur plus qu'averti. Et pourtant l'agence, si décriée il y a quelques années, revient à la une de l'actualité. Bousculée par les négociations sur les fees, elle est le fer de lance de l'externalisation attendue par les entreprises. Devenue globale, elle a su installer dans le monde ses plateformes de gestion : Roumanie, Chine... Elle aussi a décentralisé son savoir-faire pour le confort économique de ses clients. Voilà, livrées en vrac, quelques observations. Nous en avons trouvé des dizaines d'autres. Mais un observateur doit aussi apprendre à se taire et à regarder. C'est ce que nous sommes bien décidés à faire pour les 600 prochaines lettres.

Marcel Lévy
Et toute la rédaction : Sophie Raffin, Annie Fave, Hélène Retout, Marc Dandreau et Philippe Lantris aux Etats-Unis

Mercredi 11 Juillet 2012


Notez


1.Posté par I J. le 12/07/2012 10:23
Merci pour tous ces cafés instructifs