Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Voilà déjà 1000 jours que nous débutons la journée ensemble!


Le premier lundi de l'année est annoncé comme le jour le plus redouté par les quelques 5 milliards de terriens... En raison du spleen qu'il occasionne. La reprise du travail face aux incertitudes politiques ou économiques se vit dans le monde entier comme une contrainte et une peur. Et le mardi qui suit ne vaut généralement guère mieux...Sauf pour nous. Ce mardi marque en effet la publication de notre millième lettre quotidienne d'information. 1000 rendez vous matinaux avec plus de 45 000 lecteurs ! Un bonheur.



On aurait pu vous le tourner en chiffres : 900 000 envois par mois, 90 % de la profession déjà abonnés, 25 068 articles au compteur (sans compter celui ci) mais cela ne nous ressemblerait pas.
Nous voulions surtout vous dire toute l'excitation que ce chiffre fait résonner en nous. Tout d'abord, nous parlerons d'optimisme. Le voyage d'affaires change et modifie profondément ses approches que ce soit auprès des fournisseurs ou des voyageurs. Cette révolution tranquille se fait sans heurt, sans bruit. Mais elle est bien là. La technologie a bousculé les habitudes et changé les process. Ne pas le voir serait dangereux pour celles et ceux qui sont en charge des achats voyage au sein de leur entreprise.
Autre constat, le titre de la fonction ne fait plus le professionnel. Il subsiste aujourd'hui de moins en moins de travel managers qui exercent sous cette appellation. Les autres prennent du volume et rejoignent qui les achats, qui les RH. De nouveaux métiers arrivent, en particulier le Mobility Manager qui parle de "déplacements" au sens large. Il gère de la voiture et du téléphone, parle aux voyageurs occasionnels comme aux "expats". Quel que soit le titre, mieux acheter reste une constante. La génération Y démontre que les habitudes prises ne sont pas toujours bonnes et que les explications données par les vieux routiers de la profession ne tiennent pas toujours le coup (ou le coût). Les nouveaux venus sont créatifs, malins et plus organisés que ne veulent bien le dire les comportementalistes. Les TMC annoncent qu'ils veulent aller au delà du service et travailler sur de nouveaux modes de déplacement. Ainsi les compagnies aériennes low cost vont représenter cette année plus de 50 % des déplacements de moins de 3 heures.

C'est ce constat qui nous rend optimiste car il signifie, pour nos journalistes et nos experts du développement, que l'avenir qui s'engage est porteur de toutes les promesses. Le voyage d'affaires bouge, nous bougerons avec lui. Les temps qui s'annoncent sont faits de curiosité et d'optimisme. Vivons les ensemble ces 1000 prochaines matinées!

Annie Fave

Lundi 6 Janvier 2014


Notez


1.Posté par Jean Charles Périno le 07/01/2014 09:22
1000 Mercis!!