Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Vol MH17 : la thèse du tir de missiles accréditée


L'agence néerlandaise de sécurité aérienne (OVV), a présenté le 9 septembre 2014 ses premières conclusions sur l'accident du vol MH17. Elle estime que le Boeing a été abattu «perforé par un grand nombre» de projectiles à grande vitesse.



Les enquêteurs de l'agence néerlandaise de sécurité aérienne (OVV) ont révélé que l'avion de Malaysia Airlines s'est brisé en vol, touché par «un grand nombre d’objets dotés d’une énergie forte». Ils précisent que «rien n'indique que l'accident du vol MH 17 soit dû à un problème technique ou à une erreur de l'équipage».
Le vol n'a connu aucun incident avant de prendre fin «de manière abrupte» quelques heures après son décollage. L'OVV ajoute que l'explosion de l'appareil explique «la fin abrupte de l'enregistrement des données sur les boîtes noires, la perte de contact avec les contrôleurs aériens et la disparition simultanée de l'appareil sur les radars».
Les séparatistes pro-russes, présents dans l'est de l’Ukraine où l'avion s'est écrasé, sont soupçonnés d'être à l’origine du tir fatal. Mais de leur côté, ils nient les accusations et mettent en cause les forces ukrainiennes.