Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 18 Mars 2013

Vos voyageurs d'affaires ont-ils une bonne vue ?



Surprenante cette information donnée par Essilor dans le cadre de l'Observatoire des Enjeux de la vision: : la mauvaise vue coûte 269 milliards de dollars par an. Pire, elle serait professionnellement responsable d'incompréhensions et d'erreurs d'interprétations. Dans l'univers des déplacements professionnels, la vision est essentielle que ce soit en voiture ou en voyage à l'étranger.



Vos voyageurs d'affaires ont-ils une bonne vue ?
Selon Essilor, la mauvaise vision concerne aujourd’hui 4,2 milliards de personnes dans le monde. D'après le nouvel observatoire, la mauvaise vue a de lourdes conséquences sur le plan individuel mais aussi collectif : 50 milliards en Europe, 7 milliards au Japon et 22 milliards aux Etats-Unis. Si la mauvaise vision fait partie des handicaps les plus répandus, le phénomène reste encore sous-estimé, tant dans les pays émergents que dans les pays développés : 30% des jeunes de moins de 18 ans dans le monde souffriraient d’une mauvaise vue non corrigée, souvent non diagnostiquée par manque d’information ou d’accès aux soins. Une proportion qui atteint 33% parmi la population active, 37% parmi les retraités, et 23% parmi les conducteurs. En France, le poids de la médecine du travail et des visites régulières permet un dépistage fréquent des problèmes de vision mais selon les experts, un salarié sur trois ne se rend pas pour autant à une visite chez l'ophtalmologiste. Négligence, manque de temps ou de moyens ?