Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 17 Novembre 2014

Voyage d'affaires : 7 des 10 premiers partenaires commerciaux de la France sont européens



Les voyages d’un jour sont en progression constante dans l’agenda des voyageurs d’affaires, et pour cause : 7 de nos 10 principaux partenaires économiques sont européens. Mais la Chine et la Russie progressent nettement selon le Quai d’Orsay, qui surveille de près ces échanges.



Nos 10 premiers partenaires, qui concentrent les deux-tiers de nos échanges, restent majoritairement européens et développés mais comprennent désormais également 2 grands pays émergents, la Chine et la Russie. Cette structure géographique de nos échanges est liée à plusieurs facteurs classiques de développement du commerce international, parmi lesquels la proximité géographique et la taille des économies jouent un rôle important – mais aussi à l’union douanière européenne.

Au cours des 10 dernières années, ce classement a assez peu évolué. Sa composition n’est modifiée que par la sortie depuis 2007 du Japon de la liste de nos 10 premiers partenaires, remplacé par la Russie à la 10ème place, qu’elle occupe depuis cette date.

L’Allemagne conserve à la fois sa première position, son poids dans nos échanges (poids plus de 2 fois supérieur à celui des pays qui la suivent dans le classement) qui n’a que très peu diminué (passage de 17,3% à 16,9%) et son écart avec nos autres partenaires, qui s’est même accentué. A noter tout de même la forte progression de la Chine, passée du 8ème au 4ème rang et qui a vu son poids dans nos échanges presque doubler

 
Voyage d'affaires : 7 des 10 premiers partenaires commerciaux de la France sont européens

Des échanges déséquilibrés

Nous commerçons avec nos voisins, mais nous n’enregistrons d’excédent qu’avec 2 de ces 10 Etats, le Royaume-Uni et la Suisse. Avec 9 des 10 pays considérés, la grande majorité de nos échanges de biens portent sur les produits industriels (équipements mécaniques, produits électriques et électroniques, matériel de transports, autres produits industriels). Cela est surtout vrai pour la Chine (95 % des échanges bilatéraux), l’Allemagne (86 %) et les Etats-Unis (81 %).

Avec nos voisins européens, le secteur agricole et agroalimentaire occupe également un poids important, s’agissant notamment des Pays-Bas (24 %), de l’Espagne (19 %), de la Belgique (17 %), du Royaume-Uni (16 %) et de l’Italie (14 %).
Enfin, l’essentiel des échanges franco-russes (50 % des échanges bilatéraux) est constitué de produits énergétiques importés de Russie (qui contribue en particulier à hauteur de 15% à l’approvisionnement français en gaz). Ce poste est également important vis-à-vis de la Belgique (22,5%) .

La relation avec l’Europe reste dominante et dégradée. Les 6 pays de l’Union européenne parmi nos 10 principaux partenaires représentent à eux seuls près de la moitié des échanges français (48%). L’Union européenne dans son ensemble reste notre principal partenaire commercial, représentant près de 60% de nos échanges, malgré une baisse tendancielle de ce poids depuis le début des années 2000. Ce fort positionnement du commerce extérieur français sur une zone à faible dynamisme au cours de la période récente et, pour une grande part de la zone euro, en crise aigüe jusqu’il y a quelques mois, a pesé sur la demande adressée à la France, d’autant plus que notre commerce extérieur est peu tourné vers les économies émergentes de l’est de l’UE, à plus forte croissance de long terme. En particulier, la France affiche aujourd’hui un déficit élevé vis-à-vis des autres pays de la zone Euro (41 Md€ en 2013), qui a presque décuplé en 10 ans. Il ne commence à refluer, légèrement, que depuis 2012 (passage de 43,5 Md€ à 41,2 Md€).
 
Voyage d'affaires : 7 des 10 premiers partenaires commerciaux de la France sont européens

Source : Douanes, traitement DG Trésor. Exportations + importations. Sont nommés sur la carte les Etats représentant plus de 1% de nos échanges.